Le 2 avril dernier, le conseil d'administration de la Pro League avait proposé, à l'unanimité, d'arrêter définitivement la compétition. Une décision qui doit encore être validée lors de l'assemblée générale du lundi 27 avril prochain. Cette réunion devait se dérouler ce vendredi mais a été reportée en raison de la tenue d'un Conseil national de sécurité le même jour. Telenet, Proximus et VOO, les trois détenteurs des droits depuis 2014, n'ont pas été consultés et demandent un dialogue pour une compensation. "En collaboration avec les différents détenteurs des droits, nous cherchons de manière constructive une solution adéquate", a précisé la Pro League dans une réaction officielle. "Le report de l'assemblée générale va nous permettre de prendre les derniers éléments en compte." Dans le cas où l'assemblée générale de la Pro League décide de mettre un terme définitif à la saison, les titulaires des droits ne pourront pas diffuser près d'un tiers de la saison. Si les restrictions contre le coronavirus en Belgique sont réduites au point d'autoriser le football à huis clos, les détenteurs pourraient se sentir lésés. La majorité des clubs professionnels est dépendante de l'argent des droits TV. Le contrat actuel et qui se termine cette saison rapporte environ 80 millions d'euros aux clubs. Ce montant a déjà été versé intégralement par les détenteurs des droits à la Pro League. Cette dernière en a déjà distribué les trois quarts aux clubs. Les détenteurs de droits aimeraient récupérer la dernière tranche de 20 millions ou au moins une partie de celle-ci. Des sources au sein de la Pro League affirment que le contrat a été respecté. La semaine dernière, la Pro League était sur le point de distribuer la dernière tranche aux clubs. Lundi, l'assemblée générale de la Pro League se réunit et donnera certainement une réponse aux détenteurs des droits. . (Belga)

Le 2 avril dernier, le conseil d'administration de la Pro League avait proposé, à l'unanimité, d'arrêter définitivement la compétition. Une décision qui doit encore être validée lors de l'assemblée générale du lundi 27 avril prochain. Cette réunion devait se dérouler ce vendredi mais a été reportée en raison de la tenue d'un Conseil national de sécurité le même jour. Telenet, Proximus et VOO, les trois détenteurs des droits depuis 2014, n'ont pas été consultés et demandent un dialogue pour une compensation. "En collaboration avec les différents détenteurs des droits, nous cherchons de manière constructive une solution adéquate", a précisé la Pro League dans une réaction officielle. "Le report de l'assemblée générale va nous permettre de prendre les derniers éléments en compte." Dans le cas où l'assemblée générale de la Pro League décide de mettre un terme définitif à la saison, les titulaires des droits ne pourront pas diffuser près d'un tiers de la saison. Si les restrictions contre le coronavirus en Belgique sont réduites au point d'autoriser le football à huis clos, les détenteurs pourraient se sentir lésés. La majorité des clubs professionnels est dépendante de l'argent des droits TV. Le contrat actuel et qui se termine cette saison rapporte environ 80 millions d'euros aux clubs. Ce montant a déjà été versé intégralement par les détenteurs des droits à la Pro League. Cette dernière en a déjà distribué les trois quarts aux clubs. Les détenteurs de droits aimeraient récupérer la dernière tranche de 20 millions ou au moins une partie de celle-ci. Des sources au sein de la Pro League affirment que le contrat a été respecté. La semaine dernière, la Pro League était sur le point de distribuer la dernière tranche aux clubs. Lundi, l'assemblée générale de la Pro League se réunit et donnera certainement une réponse aux détenteurs des droits. . (Belga)