Les actions soumises par les clubs de la Pro League sont présentées une à une devant un jury. Il évalue les propositions sur leur qualité, l'innovation, l'implication du club et la mesure dans laquelle les canaux sociaux sont abordés. Un score sur l'implication auprès d'actions sociales est aussi prise en compte dans le résultat final. Les équipes avec la meilleure proposition remporte la plus grosse part du gâteau. La Gantoise et le Club Bruges ont reçu chacun un subside de 6.000 euros la saison dernière. Les clubs qui ne soumettent aucune proposition passent donc à côté d'un soutien financier. C'était le cas la saison passée d'Eupen, Zulte Waregem, Saint-Trond, Tubize, l'Union, du Cercle Bruges et du Lierse. Il y a trois ans, le budget pour l'appel à projets était de 50.000 euros et la saison passé, la Pro League a partagé 75.000 euros. Entre-temps, la Pro League a également trouvé un nouveau manager RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Julie Schauwers a débuté ses activités ce lundi et succède à Van Bever qui est devenu porte-parole de la Pro League en décembre 2018. (Belga)