Ce vendredi, à midi, Roberto Martínez dévoilera sa première sélection en tant que coach des Diables Rouges. L'Espagnol, qui a signé pour deux ans, commencera par un double rendez-vous : d'abord un match amical contre la Roja, le jeudi 1er septembre à Bruxelles, puis le premier match des qualifications à la Coupe du Monde 2018, le mardi 6 septembre à Chypre.

Ces dernières semaines, Martínez a rendu visite aux internationaux. Il était en Angleterre la semaine dernière et en Italie au début de cette semaine. Il ne reviendra en Belgique que ce mercredi, juste à temps pour faire la connaissance de son nouveau staff.

La composition de cette équipe a donné lieu à pas mal de complications. Le week-end dernier, le directeur sportif Chris Van Puyvelde était encore en train de régler les dernières formalités pour la venue de l'assistant Graeme Jones. C'est Martinez qui a souhaité sa venue, mais le libérer de ses obligations à Everton n'était pas une mince affaire, en raison de toutes les clauses qui figuraient dans son contrat.

Jones peut être considéré comme le successeur de Vital Borkelmans. On ignore encore qui sera le successeur de Mario Innaurato, qui a emboîté le pas de Wilmots. Idem pour l'entraîneur des gardiens. Martínez préférait attendre l'avis des joueurs (lisez des gardiens) pour décider s'il continuait ou non avec Erwin Lemmens. Lundi, ce dossier-là était en train de prendre "la bonne direction".

L'ère post-Wilmots débutera donc officiellement ce vendredi. Le désormais ex-sélectionneur a accepté que ses indemnités de licenciement lui soient payées en mensualités. Lorsque tout sera réglé, il ne sera pas loin de toucher ce qui était autrefois son salaire. La fédération espérait regagner une partie de ces frais avec l'organisation du match amical contre l'Espagne, mais jusqu'à présent, la prévente n'a pas très bien fonctionné : à peine 18.000 billets écoulés!

Par Pierre Danvoye et Peter T'Kint

Ce vendredi, à midi, Roberto Martínez dévoilera sa première sélection en tant que coach des Diables Rouges. L'Espagnol, qui a signé pour deux ans, commencera par un double rendez-vous : d'abord un match amical contre la Roja, le jeudi 1er septembre à Bruxelles, puis le premier match des qualifications à la Coupe du Monde 2018, le mardi 6 septembre à Chypre.Ces dernières semaines, Martínez a rendu visite aux internationaux. Il était en Angleterre la semaine dernière et en Italie au début de cette semaine. Il ne reviendra en Belgique que ce mercredi, juste à temps pour faire la connaissance de son nouveau staff.La composition de cette équipe a donné lieu à pas mal de complications. Le week-end dernier, le directeur sportif Chris Van Puyvelde était encore en train de régler les dernières formalités pour la venue de l'assistant Graeme Jones. C'est Martinez qui a souhaité sa venue, mais le libérer de ses obligations à Everton n'était pas une mince affaire, en raison de toutes les clauses qui figuraient dans son contrat. Jones peut être considéré comme le successeur de Vital Borkelmans. On ignore encore qui sera le successeur de Mario Innaurato, qui a emboîté le pas de Wilmots. Idem pour l'entraîneur des gardiens. Martínez préférait attendre l'avis des joueurs (lisez des gardiens) pour décider s'il continuait ou non avec Erwin Lemmens. Lundi, ce dossier-là était en train de prendre "la bonne direction".L'ère post-Wilmots débutera donc officiellement ce vendredi. Le désormais ex-sélectionneur a accepté que ses indemnités de licenciement lui soient payées en mensualités. Lorsque tout sera réglé, il ne sera pas loin de toucher ce qui était autrefois son salaire. La fédération espérait regagner une partie de ces frais avec l'organisation du match amical contre l'Espagne, mais jusqu'à présent, la prévente n'a pas très bien fonctionné : à peine 18.000 billets écoulés! Par Pierre Danvoye et Peter T'Kint