Le porte-parole de l'Union Belge Pierre Cornez, auquel l'agence belga a demandé lundi qu'elle était la position de la fédération dans cette polémique, a fait savoir à cette occasion "qu'il n'y avait pas d'affaire Geldhof. Les soi-disant informations parues sur les réseaux sociaux et dans la presse sont sans fondement", a-t-il en effet expliqué. "Red Side Kortrijk n'a pas exemple rien à voir avec le football. C'est un projet social de la ville de Courtrai. Frederik Geldhof n'en est d'ailleurs pas membre, mais son nom y est apparu parce qu'un de ses amis l'est. On peut donc vraiment parler d'une tempête dans un verre d'eau", a insisté Pierre Cornez.

L'Union Belge soutient donc Frederik Geldhof, mais rappelle que les arbitre doivent observer la plus grande prudence vis-à-vis de réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter qui sont plein de dangers, ainsi que cette affaire l'a encore démontré. Elle est cependant classée sans suite...

Deux décisions au moins de l'arbitre Geldhof ont irrité le FC Brugeois et ses supporters à Courtrai dimanche. Une agression d'Ivan Santini sur Oscar Duarte dès la 1re minute, qui aurait dû valoir un carton jaune, ou même rouge, à son auteur. Et le penalty sifflé en faveur de Courtrai dans le temps additionnel de la 2e mi-temps, après un tackle de Brandon Mechele sur Adam Marusic, qui ne changea toutefois pas grand-chose au sort de la rencontre.

Frederik Geldhof affirme qu'il ne s'est jamais inscrit dans ce groupe "Red Side Kortrijk".

En attendant une page "Frederik Geldhof, de schande van de belgische arbitrage (le scandale de l'arbitrage belge)" a été créée. Elle rassemble déjà plus de 650 fans...

Le porte-parole de l'Union Belge Pierre Cornez, auquel l'agence belga a demandé lundi qu'elle était la position de la fédération dans cette polémique, a fait savoir à cette occasion "qu'il n'y avait pas d'affaire Geldhof. Les soi-disant informations parues sur les réseaux sociaux et dans la presse sont sans fondement", a-t-il en effet expliqué. "Red Side Kortrijk n'a pas exemple rien à voir avec le football. C'est un projet social de la ville de Courtrai. Frederik Geldhof n'en est d'ailleurs pas membre, mais son nom y est apparu parce qu'un de ses amis l'est. On peut donc vraiment parler d'une tempête dans un verre d'eau", a insisté Pierre Cornez. L'Union Belge soutient donc Frederik Geldhof, mais rappelle que les arbitre doivent observer la plus grande prudence vis-à-vis de réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter qui sont plein de dangers, ainsi que cette affaire l'a encore démontré. Elle est cependant classée sans suite... Deux décisions au moins de l'arbitre Geldhof ont irrité le FC Brugeois et ses supporters à Courtrai dimanche. Une agression d'Ivan Santini sur Oscar Duarte dès la 1re minute, qui aurait dû valoir un carton jaune, ou même rouge, à son auteur. Et le penalty sifflé en faveur de Courtrai dans le temps additionnel de la 2e mi-temps, après un tackle de Brandon Mechele sur Adam Marusic, qui ne changea toutefois pas grand-chose au sort de la rencontre. Frederik Geldhof affirme qu'il ne s'est jamais inscrit dans ce groupe "Red Side Kortrijk". En attendant une page "Frederik Geldhof, de schande van de belgische arbitrage (le scandale de l'arbitrage belge)" a été créée. Elle rassemble déjà plus de 650 fans...