Virton conteste la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) qui a rejeté le 12 mai la demande de licence professionnelle comme l'avait fait le 8 avril la Commission des licences de la RBFA. En s'adressant à l'Autorité belge de la concurrence, Virton demande la suspension du règlement sur les licences. Par ailleurs, l'Excelsior Virton a intenté une action devant le Tribunal de première instance de Bruxelles contre la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) de lui refuser la licence pro indispensable pour évoluer en D1B. Le club de football estime que les règles de concurrence ont été violées. Virton a aussi déposé une demande de dommages-intérêts contre la RBFA afin de récupérer tous les investissements du club et les dommages subis dans le dossier des licences. Les Luxembourgeois réclament entre 10 à 15 millions d'euros. Virton dénonce, entre autres, le double rôle du président fédéral Mehdi Bayat et le conflit d'intérêts structurel au sein du football belge. En outre, selon les avocats de Virton, les conditions actuelles d'octroi des licences affectent la liberté économique des clubs et sont donc contraires au droit de la concurrence. Le club fait référence à un certain nombre de conditions de continuité, comme, par exemple, l'interdiction de signer un contrat de sponsoring avec une société qui peut être liée à un administrateur d'un club de football. En outre, Virton dénonce le fait que les règles de licence ne s'appliquent pas à tous les clubs. Virton a évoqué l'implication de Wouter Vandenhaute, qui est également lié à l'agence de joueurs Let's Play, avec le RSCA. Entre-temps, Vandenhaute est devenu président du Sporting anderlechtois. Le conflit d'intérêts de Marc Coucke, qui possède une tribune du KV Ostende et qui, à ce titre, a empêché la conclusion d'un accord avec un acheteur américain, a également été un obstacle. Entre-temps, Coucke a démissionné de son poste de président du RSCA. Vendredi, l'Auditorat de l'Autorité de la concurrence avait estimé illégale la rétrogradation du club de Waasland-Beveren en division 1B. Le Collège de la concurrence tranchera la question le mercredi 17 juin. . (Belga)

Virton conteste la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) qui a rejeté le 12 mai la demande de licence professionnelle comme l'avait fait le 8 avril la Commission des licences de la RBFA. En s'adressant à l'Autorité belge de la concurrence, Virton demande la suspension du règlement sur les licences. Par ailleurs, l'Excelsior Virton a intenté une action devant le Tribunal de première instance de Bruxelles contre la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) de lui refuser la licence pro indispensable pour évoluer en D1B. Le club de football estime que les règles de concurrence ont été violées. Virton a aussi déposé une demande de dommages-intérêts contre la RBFA afin de récupérer tous les investissements du club et les dommages subis dans le dossier des licences. Les Luxembourgeois réclament entre 10 à 15 millions d'euros. Virton dénonce, entre autres, le double rôle du président fédéral Mehdi Bayat et le conflit d'intérêts structurel au sein du football belge. En outre, selon les avocats de Virton, les conditions actuelles d'octroi des licences affectent la liberté économique des clubs et sont donc contraires au droit de la concurrence. Le club fait référence à un certain nombre de conditions de continuité, comme, par exemple, l'interdiction de signer un contrat de sponsoring avec une société qui peut être liée à un administrateur d'un club de football. En outre, Virton dénonce le fait que les règles de licence ne s'appliquent pas à tous les clubs. Virton a évoqué l'implication de Wouter Vandenhaute, qui est également lié à l'agence de joueurs Let's Play, avec le RSCA. Entre-temps, Vandenhaute est devenu président du Sporting anderlechtois. Le conflit d'intérêts de Marc Coucke, qui possède une tribune du KV Ostende et qui, à ce titre, a empêché la conclusion d'un accord avec un acheteur américain, a également été un obstacle. Entre-temps, Coucke a démissionné de son poste de président du RSCA. Vendredi, l'Auditorat de l'Autorité de la concurrence avait estimé illégale la rétrogradation du club de Waasland-Beveren en division 1B. Le Collège de la concurrence tranchera la question le mercredi 17 juin. . (Belga)