"Tout le monde me dit que cette longue interruption est bonne pour moi, mais c'est l'inverse. Lorsque nous avons arrêté de jouer, j'ai senti mon corps demander: 'mais qu'est-ce que tu fais?'", a déclaré James dans le podcast 'Road Trippin'. À l'arrêt depuis le 11 mars, la NBA ne sait pas encore si et quand elle pourra reprendre. La saison régulière est encore en cours mais la chance existe que les matches restants soient annulés et de reprendre directement par les playoffs. Une solution à laquelle James n'est pas favorable. "On a besoin de cinq à dix matches pour se remettre dans le rythme", a ajouté 'The King'. Entre-temps, on a également appris que les meilleurs joueurs de la NBA sont prêts à sacrifier 20% de leurs salaires de plusieurs millions de dollars pour soutenir leur équipe financièrement. Il s'agirait d'une centaine de joueurs. La NBA suit l'exemple des autres compétitions américaines comme la MLB (baseball) et la NHL (hockey sur glace) où les stars se sont déjà engagés à le faire. (Belga)

"Tout le monde me dit que cette longue interruption est bonne pour moi, mais c'est l'inverse. Lorsque nous avons arrêté de jouer, j'ai senti mon corps demander: 'mais qu'est-ce que tu fais?'", a déclaré James dans le podcast 'Road Trippin'. À l'arrêt depuis le 11 mars, la NBA ne sait pas encore si et quand elle pourra reprendre. La saison régulière est encore en cours mais la chance existe que les matches restants soient annulés et de reprendre directement par les playoffs. Une solution à laquelle James n'est pas favorable. "On a besoin de cinq à dix matches pour se remettre dans le rythme", a ajouté 'The King'. Entre-temps, on a également appris que les meilleurs joueurs de la NBA sont prêts à sacrifier 20% de leurs salaires de plusieurs millions de dollars pour soutenir leur équipe financièrement. Il s'agirait d'une centaine de joueurs. La NBA suit l'exemple des autres compétitions américaines comme la MLB (baseball) et la NHL (hockey sur glace) où les stars se sont déjà engagés à le faire. (Belga)