Le premier set a offert aux spectateurs du Philippe-Chatrier un scénario totalement inattendu. En effet, Osaka n'a pas remporté le moindre jeu, commettant un nombre incalculable de fautes directes (13). Régulière, Schmiedlova en a donc profité pour empocher la manche sans avoir fait le moindre coup gagnant. Alors qu'on pensait Osaka définitivement revenue dans le coup en menant la seconde manche 3-0, la lauréate en titre de l'US Open et de l'Open d'Australie, trop impatiente et irrégulière, a perdu coup sur coup sa mise en jeu en fin de set. Cependant, plus tendue et distillant ses premières fautes non provoquées, Schmiedlova n'a pas été capable de conclure la rencontre. La Slovaque, 24 ans, en a d'ailleurs payé le prix fort dans le tie-break, remporté par Osaka. Mentalement forte et retrouvant enfin sa régularité, Osaka a déroulé dans la troisième manche. Au deuxième tour, la Japonaise défiera la Biélorusse Victoria Azarenka (WTA 43). Double lauréate de l'Open d'Australie (2012, 2013), 'Vika' s'est imposée en deux sets, 6-4, 7-6 (4) devant la Lettone Jelena Ostapenko (WTA 39), victorieuse à la Porte d'Auteuil en 2017. Osaka, trois titres en carrière, n'a jamais dépassé le cap du 3e tour sur l'ocre parisienne. (Belga)