Partie à 105 kilomètres de l'arrivée dans la côte de Lofthouse, Annemiek van Vleuten a survolé la course. La Néerlandaise a rapidement vu son avance grimper à 2 minutes sur un groupe de huit poursuivantes dans lequel aucune Belge ne se trouvait. A un peu moins de 40 bornes de l'arrivée, l'Américaine Chloé Dygert, lauréate avec brio du contre-la-montre plus tôt dans la semaine, a secoué le groupe de huit en plaçant une attaque. L'Américaine, d'abord reprise par Anna van der Breggen, a remis une couche pour tenter de revenir sur Annemiek van Vleuten. Tenant le coup aux avant-postes, la Néerlandaise a entamé le dernier tour du circuit local avec une marge de plus de deux minutes. Derrière, Dygert a connu un coup de moins bien et a vu l'Australienne Amanda Spratt et van der Breggen se détacher. Plus costaude que Spratt, Anna van der Breggen a posé l'Australienne à cinq kilomètres de l'arrivée pour signer un doublé néerlandais. Profitant des derniers hectomètres, Annemiek van Vleuten a décroché la 66e victoire de sa carrière. Double championne du monde du contre-la-montre (2017 et 2018) et médaillée de bronze dans l'exercice chronométré mardi, elle signe la plus grande victoire de sa carrière. La Néerlandaise de 36 ans, pensionnaire de l'équipe Mitchelton-Scott, a également remporté le Tour d'Italie féminin à deux reprises (2018 et 2019). C'est la troisième année de rang que le maillot arc-en-ciel revient à une Néerlandaise après les sacres de Chantal Blaak à Bergen en 2017 et d'Anna van der Breggen à Innsbruck en 2018. La Belgique n'est plus parvenue à placer une cycliste sur le podium des Mondiaux depuis 1994 et la médaille d'argent de Patsy Maegerman. Dimanche, le clou du spectacle est attendu avec la course messieurs. Le départ sera donné à Leeds sur le coup de 9h40 belges. Après 280 kilomètres, le successeur de l'Espagnol Alejandro Valverde sera connu à Harrogate. La Belgique, avec un solide bloc de 8 coureurs, aura sans aucun doute son mot à dire. (Belga)