La jeune Namibienne, inconnue avant cette saison, a amélioré mercredi son propre record du monde junior qui datait du mois d'avril (49.22). Dans son style heurté, elle a ridiculisé la concurrence mercredi repoussant la championne d'Europe polonaise Justyna Swiety-Ersetic à plus de trois secondes. Mboma a réussi de très loin la meilleure performance mondiale de l'année et se pose en grande favorite des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). En effet, seules deux athlètes encore en activité ont déjà couru plus vite: la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, championne olympique en titre, devrait se concentrer à Tokyo sur le 200 m, et la championne du monde bahreïnie Salwa Eid Nasr vient d'être suspendue deux ans pour manquement aux règles antidopage. Les autres athlètes qui la devancent au bilan de tous les temps sont l'Allemande Marita Koch (record du monde en 47.60 en 1985), la Tchécoslovaque Jarmila Kratochvilova, la Française Marie-José Pérec, et l'Ukrainienne Olga Bryzhina, qui courait sous les couleurs de l'URSS. La légende américaine Allyson Felix, qui sera présente à Tokyo, possède en 49.26 un record largement inférieur à Mboma, qui s'est révélé au niveau mondial cette saison abaissant son meilleur temps de plus de 3 secondes sur le tour de piste. (Belga)

La jeune Namibienne, inconnue avant cette saison, a amélioré mercredi son propre record du monde junior qui datait du mois d'avril (49.22). Dans son style heurté, elle a ridiculisé la concurrence mercredi repoussant la championne d'Europe polonaise Justyna Swiety-Ersetic à plus de trois secondes. Mboma a réussi de très loin la meilleure performance mondiale de l'année et se pose en grande favorite des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). En effet, seules deux athlètes encore en activité ont déjà couru plus vite: la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, championne olympique en titre, devrait se concentrer à Tokyo sur le 200 m, et la championne du monde bahreïnie Salwa Eid Nasr vient d'être suspendue deux ans pour manquement aux règles antidopage. Les autres athlètes qui la devancent au bilan de tous les temps sont l'Allemande Marita Koch (record du monde en 47.60 en 1985), la Tchécoslovaque Jarmila Kratochvilova, la Française Marie-José Pérec, et l'Ukrainienne Olga Bryzhina, qui courait sous les couleurs de l'URSS. La légende américaine Allyson Felix, qui sera présente à Tokyo, possède en 49.26 un record largement inférieur à Mboma, qui s'est révélé au niveau mondial cette saison abaissant son meilleur temps de plus de 3 secondes sur le tour de piste. (Belga)