Le Danois Mads Pedersen ne pourra pas défendre son titre. L'ancien champion du monde et ses équipiers de Trek-Segafredo, dont Jasper Stuyven, le vainqueur de Milan-Sanremo, et Edward Theuns, ont appris samedi soir le forfait de leur formation après deux tests positifs au Covid-19 au sein de l'équipe. Le vainqueur de 2017, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) sera de la partie. Autre ancien lauréat au départ, Greg Van Avermaet, premier sur la Vanackerestraat en 2017. Il aura à ses côtés au sein d'AG2R-Citroën Oliver Naesen. Le duo s'est montré à l'E3 Harelbeke vendredi, mais n'a pu conclure. John Degenkolb (2014) sera le fer de lance de Lotto Soudal, qui alignera aussi Philippe Gilbert. Edvald Boasson Hagen (2009) emmènera Total Direct Energie avec Niki Terpstra. Wout van Aert (Jumbo-Visma) jouera encore une fois sa carte. Et puis il y a l'armada Deceuninck-Quick Step. Le Wolfpack a remporté Bruges-La Panne avec Sam Bennet mercredi et l'E3 Harelbeke avec Kasper Asgreen vendredi. Ce dernier succès a été conquis après une démonstration collective. Avec Bennett, mais aussi Davide Ballerini (vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad), Yves Lampaert et Zdenek Stybar, l'équipe belge dispose à nouveau de plusieurs candidats à la victoire. Le peloton s'élancera à 10h00 depuis la Porte de Menin pour une course de 254 kilomètres. Le passage des Moëres se situe après 100 km de course. La première ascension, le Scherpenberg, attendra les coureurs au km 156. Le premier passage du Mont Kemmel suivra au km 169, le second au km 220. Il restera alors 34 kilomètres à parcourir avant de connaître le successeur de Mads Pedersen. (Belga)

Le Danois Mads Pedersen ne pourra pas défendre son titre. L'ancien champion du monde et ses équipiers de Trek-Segafredo, dont Jasper Stuyven, le vainqueur de Milan-Sanremo, et Edward Theuns, ont appris samedi soir le forfait de leur formation après deux tests positifs au Covid-19 au sein de l'équipe. Le vainqueur de 2017, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) sera de la partie. Autre ancien lauréat au départ, Greg Van Avermaet, premier sur la Vanackerestraat en 2017. Il aura à ses côtés au sein d'AG2R-Citroën Oliver Naesen. Le duo s'est montré à l'E3 Harelbeke vendredi, mais n'a pu conclure. John Degenkolb (2014) sera le fer de lance de Lotto Soudal, qui alignera aussi Philippe Gilbert. Edvald Boasson Hagen (2009) emmènera Total Direct Energie avec Niki Terpstra. Wout van Aert (Jumbo-Visma) jouera encore une fois sa carte. Et puis il y a l'armada Deceuninck-Quick Step. Le Wolfpack a remporté Bruges-La Panne avec Sam Bennet mercredi et l'E3 Harelbeke avec Kasper Asgreen vendredi. Ce dernier succès a été conquis après une démonstration collective. Avec Bennett, mais aussi Davide Ballerini (vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad), Yves Lampaert et Zdenek Stybar, l'équipe belge dispose à nouveau de plusieurs candidats à la victoire. Le peloton s'élancera à 10h00 depuis la Porte de Menin pour une course de 254 kilomètres. Le passage des Moëres se situe après 100 km de course. La première ascension, le Scherpenberg, attendra les coureurs au km 156. Le premier passage du Mont Kemmel suivra au km 169, le second au km 220. Il restera alors 34 kilomètres à parcourir avant de connaître le successeur de Mads Pedersen. (Belga)