Des discussions sont en cours pour le paiement de la quatrième et dernière tranche des droits TV, d'une valeur de 304 millions d'euros. Bild annonçait jeudi soir un accord avec Sky qui devait effectuer le dernier paiement le 10 avril. ARD et ZDF, les deux chaînes publiques, auraient également versé leur part. Sans le paiement de cette dernière tranche, divers clubs de première et deuxième division allemande pourraient connaître des problèmes financiers. Selon le magazine Kicker, quatre formations de Bundesliga et neuf de Bundesliga. Deux seraient menacés de faillite en cas de non-paiement. Schalke 04, où évolue Benito Raman, serait un de ces clubs. En raison de la pandémie de coronavirus, la Bundesliga est à l'arrêt au moins jusqu'au 30 avril. Au-delà de cette date, les clubs espèrent à nouveau pouvoir jouer mais à huis clos. Le 23 avril, la DFL se réunit pour parler de la reprise. La chancelière Angela Merkel a décidé mercredi de rallonger les mesures strictes liées au coronavirus. Les gros événements avec public sont interdits jusqu'à la fin du mois d'août. (Belga)

Des discussions sont en cours pour le paiement de la quatrième et dernière tranche des droits TV, d'une valeur de 304 millions d'euros. Bild annonçait jeudi soir un accord avec Sky qui devait effectuer le dernier paiement le 10 avril. ARD et ZDF, les deux chaînes publiques, auraient également versé leur part. Sans le paiement de cette dernière tranche, divers clubs de première et deuxième division allemande pourraient connaître des problèmes financiers. Selon le magazine Kicker, quatre formations de Bundesliga et neuf de Bundesliga. Deux seraient menacés de faillite en cas de non-paiement. Schalke 04, où évolue Benito Raman, serait un de ces clubs. En raison de la pandémie de coronavirus, la Bundesliga est à l'arrêt au moins jusqu'au 30 avril. Au-delà de cette date, les clubs espèrent à nouveau pouvoir jouer mais à huis clos. Le 23 avril, la DFL se réunit pour parler de la reprise. La chancelière Angela Merkel a décidé mercredi de rallonger les mesures strictes liées au coronavirus. Les gros événements avec public sont interdits jusqu'à la fin du mois d'août. (Belga)