La firme Deltacast, dont la technologie a été testée par la FIFA en 2018 et avait auparavant été utilisée par les opérateurs de télévision, fournira cette ligne virtuelle aux arbitres vidéos. Ceux-ci ont eu l'occasion de se familiariser avec l'outil ces dernières semaines. "La ligne de hors-jeu est un outil pour aider le VAR à objectiver autant de situations de hors-jeu que possible. Mais certaines situations nécessiteront encore une interprétation de la part de l'arbitre", a averti Johan Verbist, le patron des arbitres. La fédération (URBSFA) a précisé que la ligne à l'écran sera incurvée parce qu'elle suit la courbe de la pelouse. Ce choix a été fait délibérément. "Même si cela va à l'encontre de l'intuition, le résultat est plus précis." L'URBSFA a également précisé que le choix du bon cadre est essentiel. "Le VAR choisit quand la ligne doit être tracée. La FIFA et l'UEFA sont très claires à ce sujet. La ligne est tracée au niveau de la dernière partie du corps derrière le ballon à l'exception des bras." La ligne directrice générale est qu'en cas de doute, le VAR peut toujours intervenir. Ce sera toujours le cas - même s'il n'y a aucun doute - lorsqu'il y a une occasion évidente de but. (Belga)