"J'apparais aujourd'hui pour vous communiquer ma démission et celle du reste du comité de direction. C'est une décision réfléchie, sereine, conjointe et approuvée par tous mes collaborateurs", a déclaré Bartomeu en conférence de presse mardi soir. Le président Bartomeu et le comité de direction sont visés par une motion de censure après que des opposants (dont certains candidats aux élections pour la présidence du club) ont réussi à réunir plus des 16.521 signatures nécessaires auprès des socios (supporters-actionnaires) pour activer ce processus de destitution. Contesté depuis la déroute 8-2 face au Bayern Munich mi-août en quart de finale de Ligue des champions, Bartomeu avait vu les critiques contre lui redoubler quand la superstar du Barça, Lionel Messi, avait demandé son départ du club en raison de sa gestion. Le sextuple Ballon d'or a depuis fait marche arrière et accepté d'honorer sa dernière année de contrat avec le club catalan, mais l'homme d'affaires Jordi Farré, initiateur de la fronde, avait proposé cette motion de censure dès le lendemain de sa demande de transfert. (Belga)

"J'apparais aujourd'hui pour vous communiquer ma démission et celle du reste du comité de direction. C'est une décision réfléchie, sereine, conjointe et approuvée par tous mes collaborateurs", a déclaré Bartomeu en conférence de presse mardi soir. Le président Bartomeu et le comité de direction sont visés par une motion de censure après que des opposants (dont certains candidats aux élections pour la présidence du club) ont réussi à réunir plus des 16.521 signatures nécessaires auprès des socios (supporters-actionnaires) pour activer ce processus de destitution. Contesté depuis la déroute 8-2 face au Bayern Munich mi-août en quart de finale de Ligue des champions, Bartomeu avait vu les critiques contre lui redoubler quand la superstar du Barça, Lionel Messi, avait demandé son départ du club en raison de sa gestion. Le sextuple Ballon d'or a depuis fait marche arrière et accepté d'honorer sa dernière année de contrat avec le club catalan, mais l'homme d'affaires Jordi Farré, initiateur de la fronde, avait proposé cette motion de censure dès le lendemain de sa demande de transfert. (Belga)