La rencontre a été précédée par une minute de silence en hommage aux victimes de la pandémie. Séville a dominé la première période de ce derby, se créant plusieurs occasions. La plus belle est à mettre à l'actif de Lucas Ocampos, dont le tir a été repoussé par l'équerre du but du Betis (10e). En début de seconde période, Séville bénéficiait d'un penalty pour une poussée de Marc Bartra sur Luuk de Jong sur un duel aérien. Des onze mètres, Ocampos prenait Joel Robles à contrepied (56e). Le deuxième but tombait peu après: sur un corner, Ocampos prolongeait le ballon d'une talonnade aérienne pour la tête victorieuse de Fernando (62e). Avec ce succès, le FC Séville (50 points) conforte sa troisième place au classement. Le Betis (33 points) est douzième. La 28e journée se poursuivra vendredi avec Grenade/Getafe et Valence/Levante. Le leader, le FC Barcelone (58 points), joue samedi à Majorque. Le lendemain, son dauphin, le Real Madrid (56) reçoit Eibar. (Belga)

La rencontre a été précédée par une minute de silence en hommage aux victimes de la pandémie. Séville a dominé la première période de ce derby, se créant plusieurs occasions. La plus belle est à mettre à l'actif de Lucas Ocampos, dont le tir a été repoussé par l'équerre du but du Betis (10e). En début de seconde période, Séville bénéficiait d'un penalty pour une poussée de Marc Bartra sur Luuk de Jong sur un duel aérien. Des onze mètres, Ocampos prenait Joel Robles à contrepied (56e). Le deuxième but tombait peu après: sur un corner, Ocampos prolongeait le ballon d'une talonnade aérienne pour la tête victorieuse de Fernando (62e). Avec ce succès, le FC Séville (50 points) conforte sa troisième place au classement. Le Betis (33 points) est douzième. La 28e journée se poursuivra vendredi avec Grenade/Getafe et Valence/Levante. Le leader, le FC Barcelone (58 points), joue samedi à Majorque. Le lendemain, son dauphin, le Real Madrid (56) reçoit Eibar. (Belga)