La Liga demande également l'annulation de la validation des comptes du club par la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG). Ces deux requêtes ont été rejetées dans la même journée pour défaut d'urgence, a appris l'AFP de source judiciaire, et seront examinées sur le fond dans un délai plus long. "Nous nous y attendions", explique à l'AFP l'avocat français de La Liga, Juan Branco, "c'était un recours technique, ce qui compte, c'est le jugement sur le fond" qui pourrait ne pas intervenir "avant la fin de la saison" 2022-2023. La Liga demandait au TA "de bien vouloir annuler les décisions administratives" de "l'homologation du contrat" de Mbappé par la Ligue professionnelle de football (LFP) ainsi que "le refus" de la DNCG "de prendre des mesures à l'égard du PSG", décision remontant au 21 juin 2021. Juan Branco reproche au PSG d'avoir présenté "des bilans comptables faussés, des budgets prévisionnels volontairement fantaisistes" et d'avoir "maquillé le système de +parties liées+ mis en oeuvre avec des sponsors dépendant directement de l'entité qatarie", comme l'office de tourisme du pays. Il s'agit de la première étape de la stratégie de La Liga et de son avocat en direction du PSG, comme Juan Branco l'avait annoncé le 17 juin lors d'une conférence de presse à Paris, prévoyant "des procédures graduées" visant le PSG. (Belga)

La Liga demande également l'annulation de la validation des comptes du club par la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG). Ces deux requêtes ont été rejetées dans la même journée pour défaut d'urgence, a appris l'AFP de source judiciaire, et seront examinées sur le fond dans un délai plus long. "Nous nous y attendions", explique à l'AFP l'avocat français de La Liga, Juan Branco, "c'était un recours technique, ce qui compte, c'est le jugement sur le fond" qui pourrait ne pas intervenir "avant la fin de la saison" 2022-2023. La Liga demandait au TA "de bien vouloir annuler les décisions administratives" de "l'homologation du contrat" de Mbappé par la Ligue professionnelle de football (LFP) ainsi que "le refus" de la DNCG "de prendre des mesures à l'égard du PSG", décision remontant au 21 juin 2021. Juan Branco reproche au PSG d'avoir présenté "des bilans comptables faussés, des budgets prévisionnels volontairement fantaisistes" et d'avoir "maquillé le système de +parties liées+ mis en oeuvre avec des sponsors dépendant directement de l'entité qatarie", comme l'office de tourisme du pays. Il s'agit de la première étape de la stratégie de La Liga et de son avocat en direction du PSG, comme Juan Branco l'avait annoncé le 17 juin lors d'une conférence de presse à Paris, prévoyant "des procédures graduées" visant le PSG. (Belga)