Hopkins, ancien champion IBF, WBA, WBC et WBO des moyens, a en effet été nettement dominé par son adversaire de 24 ans son cadet dans ce combat sans titre en jeu. Il s'est incliné par arrêt de l'arbitre à la 8e reprise et a concédé la huitième défaite de sa carrière pour 55 victoires et deux nuls. Hopkins a débuté fort en mettant en difficulté Smith lors des 2e et 4e rounds, mais il a rapidement perdu pied physiquement. L'Américain, qui aura 52 ans en janvier, restera comme le champion du monde le plus âgé de l'histoire en battant en mai 2011 à 46 ans le Canadien Jean Pascal pour les ceintures WBC et IBF des lourds-légers. Celui qui était surnommé "The Executioner" (littéralement l'exécuteur) ou "The Alien" (l'extraterrestre) a accroché à son tableau de chasse des grands noms de la discipline, comme Felix Trinidad, Oscar de la Hoya ou encore Roy Jones Jr. (Belga)

Hopkins, ancien champion IBF, WBA, WBC et WBO des moyens, a en effet été nettement dominé par son adversaire de 24 ans son cadet dans ce combat sans titre en jeu. Il s'est incliné par arrêt de l'arbitre à la 8e reprise et a concédé la huitième défaite de sa carrière pour 55 victoires et deux nuls. Hopkins a débuté fort en mettant en difficulté Smith lors des 2e et 4e rounds, mais il a rapidement perdu pied physiquement. L'Américain, qui aura 52 ans en janvier, restera comme le champion du monde le plus âgé de l'histoire en battant en mai 2011 à 46 ans le Canadien Jean Pascal pour les ceintures WBC et IBF des lourds-légers. Celui qui était surnommé "The Executioner" (littéralement l'exécuteur) ou "The Alien" (l'extraterrestre) a accroché à son tableau de chasse des grands noms de la discipline, comme Felix Trinidad, Oscar de la Hoya ou encore Roy Jones Jr. (Belga)