La Jupiler Pro League réagit positivement à la nouvelle et se réjouit de la confiance témoignée par le gouvernement.

"Nous sommes heureux pour les fans, car ils ont été privés de football", a déclaré Stijn Van Bever, porte-parole de la Jupiler Pro League. "Nous sommes également satisfaits pour les clubs, car ils ont perdu beaucoup de revenus sur le plan financier. Enfin, nous sommes également satisfaits de la confiance du gouvernement, car nous avons toujours travaillé de manière constructive avec lui. En outre, la Jupiler Pro League a été la première instance où le CST (Covid Save Ticket) a été introduit à grande échelle."

Le sport amateur francophone heureux du retour du public

Le public va pouvoir revenir -en quantité limitée néanmoins- aux abords des stades et des salles du sport amateur, dès le 28 janvier, selon les modalités du code rouge du baromètre corona décidé vendredi en Comité de concertation. "Nous venions de zéro, on se réjouit donc de cette décision", déclare Serge Mathonet, directeur de l'AISF-AES, l'Association interfédérale du sport francophone.

"La mise en pratique du comptage du nombre de personnes ne sera peut-être pas toujours aisée en extérieur et nous attendons évidemment encore le texte officiel mais nous estimons avoir été entendus", estime M. Mathonet.

La Jupiler Pro League réagit positivement à la nouvelle et se réjouit de la confiance témoignée par le gouvernement."Nous sommes heureux pour les fans, car ils ont été privés de football", a déclaré Stijn Van Bever, porte-parole de la Jupiler Pro League. "Nous sommes également satisfaits pour les clubs, car ils ont perdu beaucoup de revenus sur le plan financier. Enfin, nous sommes également satisfaits de la confiance du gouvernement, car nous avons toujours travaillé de manière constructive avec lui. En outre, la Jupiler Pro League a été la première instance où le CST (Covid Save Ticket) a été introduit à grande échelle."Le sport amateur francophone heureux du retour du publicLe public va pouvoir revenir -en quantité limitée néanmoins- aux abords des stades et des salles du sport amateur, dès le 28 janvier, selon les modalités du code rouge du baromètre corona décidé vendredi en Comité de concertation. "Nous venions de zéro, on se réjouit donc de cette décision", déclare Serge Mathonet, directeur de l'AISF-AES, l'Association interfédérale du sport francophone."La mise en pratique du comptage du nombre de personnes ne sera peut-être pas toujours aisée en extérieur et nous attendons évidemment encore le texte officiel mais nous estimons avoir été entendus", estime M. Mathonet.