Sur les 465 footballeurs qui évoluent en D1A depuis la fin du mercato estival, 62 ont été sélectionnés par l'équipe A de leur pays la semaine dernière et 19 autres ont été appelés en équipe espoirs, dont neuf Belges. Cela représente 13% du total. Ces 62 internationaux sont issus de 39 pays, parmi lesquels la Belgique, représentée par...

Sur les 465 footballeurs qui évoluent en D1A depuis la fin du mercato estival, 62 ont été sélectionnés par l'équipe A de leur pays la semaine dernière et 19 autres ont été appelés en équipe espoirs, dont neuf Belges. Cela représente 13% du total. Ces 62 internationaux sont issus de 39 pays, parmi lesquels la Belgique, représentée par deux joueurs du Club Bruges, Hans Vanaken et Brandon Mechele. Les 60 autres viennent de 17 autres nationaux européennes, 14 africaines, six américaines, deux asiatiques et une océanienne, l'Australie. 291 footballeurs (62% du total) sont étrangers et peuvent être sélectionnés par une formation autre que la Belgique. Ça veut aussi dire que 20% des étrangers de Jupiler Pro League sont internationaux A. Gand est le principal fournisseur avec huit joueurs, suivi par Anderlecht, le Club, Genk et le Standard (chacun sept). Le Cercle est le seul club de l'élite à n'avoir pas vu un de ses footballeurs en action, notamment parce que le Kényan Abud Omar était suspendu. Sur les 62 internationaux A, 29 se sont produits pour un pays européen mais seulement huit pour un membre de l'Union européenne (Belgique, Croatie, Chypre, Roumanie). Vingt internationaux ont enfilé un maillot africain, les formations américaines ont accueilli huit joueurs de Jupiler Pro League, l'Asie quatre et l'Océanie un seul. La Croatie, vice-championne du monde, et l'Ukraine ont été les plus belges avec chacune quatre joueurs de notre championnat. La moitié de ces internationaux ont joué pour un pays classé parmi les 50 premiers du monde. Neuf d'entre eux ont défendu les couleurs d'un membre du top vingt (Belgique, Croatie, Mexique, Pays de Galles, Pérou).