Il y a deux semaines, Anderlecht est devenu champion d'automne. Si ce titre honorifique ne représente que peu de valeur, les Mauves ont le mérite de l'avoir gagné avec la plus jeune équipe du championnat. Avec une moyenne d'âge de 23 ans et 212 jours, ils devancent largement le Lierse (24 ans et 52 jours) et Mouscron (25 ans et 194 jours). Les rivaux liégeois, gantois et brugeois possèdent quant à eux une moyenne d'environ 25,5 ans.

A l'autre bout du tableau, Ostende possède l'effectif le plus vieux avec une moyenne de 27 ans et 273 jours. L'expérience de joueurs comme Hoefkens (36 ans), Ruytinx (34 ans), Coulibaly (34 ans) et Berrier (30 ans) a effectivement de quoi relever la moyenne d'âge.

Niveau popularité par contre, le club de Bruxelles occupe seulement la 3e place derrière ses ennemis jurés : Bruges (1e) et le Standard (2e). Chez les Blauw en Zwart, 24 857 supporters sont venus régulièrement au stade à domicile. Les Rouches, malgré un début de saison délicat, ont pu compter sur 23 758 supporters. Le public anderlechtois est donc moins présent avec ses 21 071 personnes.

Mouscron, victime de sa colonie française ?

Les clubs les moins supportés sont par contre Waasland-Beveren avec 5 407 supporters, mais surtout Mouscron. Avec seulement 4 493 personnes, le promu paie peut-être son petit nombre de joueurs belges dans l'effectif. Au coup d'envoi, les Hurlus n'utilisent en moyenne pas plus d'un ou deux Belges, ce qui en fait de loin le bon dernier de cette catégorie.

L'autre promu n'a pas du tout la même politique. Avec près de 8 Belges en moyenne sur le terrain, Westerlo est l'équipe qui utilise le plus de joueurs de notre pays. Finalement, les trois clubs les plus populaires de Belgique commencent chaque rencontre avec habituellement 5 à 6 joueurs belges.

Les petits clubs sont les plus avertis

Mouscron n'a pas fini de se distinguer, et pas forcément de la meilleure des manières. L'équipe de Rachid Chihab est en effet celle qui a reçu le plus de cartons jaunes (40). Waasland-Beveren et le Cercle de Bruges en comptent un peu moins (38), mais ont reçu 4 cartons rouges. La palme revient au Lierse avec 8 exclusions.

Jeu agressif des petites équipes ou grandes équipes favorisées ? Chacun tirera ses propres conclusions. Mais on ne manquera pas de souligner que l'équipe la plus fair-play est Anderlecht (23 jaunes, 0 rouge), juste devant... Bruges, La Gantoise et le Standard.

Bruges, meilleure défense, meilleure attaque

Au niveau de la puissance offensive, Bruges tient la corde. Avec 33 buts en 15 rencontres, l'équipe de Preud'homme tourne à plus de deux buts par match. Son voisin brugeois n'est pas à pareille fête avec un faible total de 11 goals qui en fait la plus mauvaise attaque de notre championnat.

Le Club est aussi l'équipe la plus solide avec ses 14 buts encaissés. Il précède Anderlecht et la Gantoise (15 buts).

Retrouvez tous les chiffres du Niewsblad ici.

Il y a deux semaines, Anderlecht est devenu champion d'automne. Si ce titre honorifique ne représente que peu de valeur, les Mauves ont le mérite de l'avoir gagné avec la plus jeune équipe du championnat. Avec une moyenne d'âge de 23 ans et 212 jours, ils devancent largement le Lierse (24 ans et 52 jours) et Mouscron (25 ans et 194 jours). Les rivaux liégeois, gantois et brugeois possèdent quant à eux une moyenne d'environ 25,5 ans.A l'autre bout du tableau, Ostende possède l'effectif le plus vieux avec une moyenne de 27 ans et 273 jours. L'expérience de joueurs comme Hoefkens (36 ans), Ruytinx (34 ans), Coulibaly (34 ans) et Berrier (30 ans) a effectivement de quoi relever la moyenne d'âge.Niveau popularité par contre, le club de Bruxelles occupe seulement la 3e place derrière ses ennemis jurés : Bruges (1e) et le Standard (2e). Chez les Blauw en Zwart, 24 857 supporters sont venus régulièrement au stade à domicile. Les Rouches, malgré un début de saison délicat, ont pu compter sur 23 758 supporters. Le public anderlechtois est donc moins présent avec ses 21 071 personnes.Mouscron, victime de sa colonie française ?Les clubs les moins supportés sont par contre Waasland-Beveren avec 5 407 supporters, mais surtout Mouscron. Avec seulement 4 493 personnes, le promu paie peut-être son petit nombre de joueurs belges dans l'effectif. Au coup d'envoi, les Hurlus n'utilisent en moyenne pas plus d'un ou deux Belges, ce qui en fait de loin le bon dernier de cette catégorie.L'autre promu n'a pas du tout la même politique. Avec près de 8 Belges en moyenne sur le terrain, Westerlo est l'équipe qui utilise le plus de joueurs de notre pays. Finalement, les trois clubs les plus populaires de Belgique commencent chaque rencontre avec habituellement 5 à 6 joueurs belges.Les petits clubs sont les plus avertisMouscron n'a pas fini de se distinguer, et pas forcément de la meilleure des manières. L'équipe de Rachid Chihab est en effet celle qui a reçu le plus de cartons jaunes (40). Waasland-Beveren et le Cercle de Bruges en comptent un peu moins (38), mais ont reçu 4 cartons rouges. La palme revient au Lierse avec 8 exclusions.Jeu agressif des petites équipes ou grandes équipes favorisées ? Chacun tirera ses propres conclusions. Mais on ne manquera pas de souligner que l'équipe la plus fair-play est Anderlecht (23 jaunes, 0 rouge), juste devant... Bruges, La Gantoise et le Standard.Bruges, meilleure défense, meilleure attaqueAu niveau de la puissance offensive, Bruges tient la corde. Avec 33 buts en 15 rencontres, l'équipe de Preud'homme tourne à plus de deux buts par match. Son voisin brugeois n'est pas à pareille fête avec un faible total de 11 goals qui en fait la plus mauvaise attaque de notre championnat.Le Club est aussi l'équipe la plus solide avec ses 14 buts encaissés. Il précède Anderlecht et la Gantoise (15 buts).Retrouvez tous les chiffres du Niewsblad ici.