A Lyon, sur leur première véritable tentative, les Hongrois prenaient l'avantage sur une frappe sèche depuis l'extérieur de la surface du vétéran Gera (1-0). A trois minutes du repos, les Portugais parvenaient à égaliser via Nani, qui reprenait une passe tranchante de Ronaldo d'une frappe sèche au premier poteau (1-1). Dès la reprise, un coup franc dévié par le mur du capitaine hongrois Dzsudzsak redonnait l'avantage aux Hongrois (2-1). Dans la foulée, Ronaldo remettait les deux équipes à égalité d'une superbe Madjer (2-2). Alors qu'on pensait les Lusitaniens lancés, Dzsudzsak porta à nouveau son équipe aux commandes à la 55-ème, sur une nouvelle frappe déviée (3-2). Dans ce match complètement fou, Ronaldo ramena une nouvelle fois le Portugal à égalité en reprenant de la tête un corner joué à la rémoise (3-3). Au Stade de France, à Saint-Denis, l'Islande a battu l'Autriche 2-1. Après deux nuls, contre le Portugal et la Hongrie (1-1 à chaque fois), les insulaires accrochent une qualification historique pour les huitièmes de finale, alors qu'ils participent à leur tout premier Euro. A la 18-ème, les hommes de Marcel Koller ont payé cash une défense approximative. Jon Dadi Bödvarsson a pu armer un tir alors qu'il se trouvait près du point de penalty, à la réception d'un centre de Kari Arnason, qui avait prolongé de la tête une longue rentrée de touche d'Aron Gunnarsson. Les Islandais se sont ensuite repliés pour tenter de garder la cage de Halldorsson inviolée, laissant la possession de balle et la maîtrise du jeu à l'équipe adverse. A la 60-ème, Schöpf a permis aux Autrichiens de revenir au score en trompant Almer d'un splendide tir croisé, sur un assist d'Alaba. Ayant impérativement besoin d'une victoire pour passer, ils ont ensuite multiplié les assauts et les occasions, mais les Islandais ont tenu bon et se sont même payé le luxe de marquer un deuxième but dans le temps additionnel, par Traustason. La Hongrie termine première de ce groupe F avec 5 points. Elle affrontera en huitième de finale le deuxième du groupe E, c'est-à-dire la Belgique si elle ne s'incline pas face à la Suède. L'Islande, deuxième avec 5 points également mais une moins bonne différence de buts, sera opposée à l'Angleterre, lundi à 21h00 à Nice. Le Portugal, troisième avec trois points, est lui assuré de faire partie des quatre meilleurs troisièmes. L'Autriche, 10e nation au classement FIFA, ferme la marche avec 1 point et un seul but marqué. (Belga)

A Lyon, sur leur première véritable tentative, les Hongrois prenaient l'avantage sur une frappe sèche depuis l'extérieur de la surface du vétéran Gera (1-0). A trois minutes du repos, les Portugais parvenaient à égaliser via Nani, qui reprenait une passe tranchante de Ronaldo d'une frappe sèche au premier poteau (1-1). Dès la reprise, un coup franc dévié par le mur du capitaine hongrois Dzsudzsak redonnait l'avantage aux Hongrois (2-1). Dans la foulée, Ronaldo remettait les deux équipes à égalité d'une superbe Madjer (2-2). Alors qu'on pensait les Lusitaniens lancés, Dzsudzsak porta à nouveau son équipe aux commandes à la 55-ème, sur une nouvelle frappe déviée (3-2). Dans ce match complètement fou, Ronaldo ramena une nouvelle fois le Portugal à égalité en reprenant de la tête un corner joué à la rémoise (3-3). Au Stade de France, à Saint-Denis, l'Islande a battu l'Autriche 2-1. Après deux nuls, contre le Portugal et la Hongrie (1-1 à chaque fois), les insulaires accrochent une qualification historique pour les huitièmes de finale, alors qu'ils participent à leur tout premier Euro. A la 18-ème, les hommes de Marcel Koller ont payé cash une défense approximative. Jon Dadi Bödvarsson a pu armer un tir alors qu'il se trouvait près du point de penalty, à la réception d'un centre de Kari Arnason, qui avait prolongé de la tête une longue rentrée de touche d'Aron Gunnarsson. Les Islandais se sont ensuite repliés pour tenter de garder la cage de Halldorsson inviolée, laissant la possession de balle et la maîtrise du jeu à l'équipe adverse. A la 60-ème, Schöpf a permis aux Autrichiens de revenir au score en trompant Almer d'un splendide tir croisé, sur un assist d'Alaba. Ayant impérativement besoin d'une victoire pour passer, ils ont ensuite multiplié les assauts et les occasions, mais les Islandais ont tenu bon et se sont même payé le luxe de marquer un deuxième but dans le temps additionnel, par Traustason. La Hongrie termine première de ce groupe F avec 5 points. Elle affrontera en huitième de finale le deuxième du groupe E, c'est-à-dire la Belgique si elle ne s'incline pas face à la Suède. L'Islande, deuxième avec 5 points également mais une moins bonne différence de buts, sera opposée à l'Angleterre, lundi à 21h00 à Nice. Le Portugal, troisième avec trois points, est lui assuré de faire partie des quatre meilleurs troisièmes. L'Autriche, 10e nation au classement FIFA, ferme la marche avec 1 point et un seul but marqué. (Belga)