L'ancienne gymnaste Aagje Vanwalleghem a participé aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 sous la direction de l'entraîneur en chef de l'époque, Gerrit Beltman. En 2008, la Gymfed a mis fin à la collaboration avec Beltman parce que son approche n'était pas conforme à la politique de la fédération en matière d'éthique et de sport de haut niveau. "En ce moment, et cela s'est approfondi depuis plusieurs années mais certainement lors de la dernière olympiade, un maximum d'efforts sont faits pour créer une atmosphère stimulante mais constructive lors des entraînements et des compétitions de nos meilleurs gymnastes", ajoute la Gymfed. "Un cadre général a été mis en place pour aborder le sport de manière constructive. Nous travaillons avec une équipe interdisciplinaire dans laquelle le psychologue sportif Jef Brouwers joue un rôle important. Le haut niveau que la Gymfed atteint avec l'équipe ainsi qu'avec les gymnastes individuels et qu'elle essaie de poursuivre n'est possible que dans une atmosphère de coopération, de communication et de respect mutuel entre les gymnastes, les entraîneurs et le vaste entourage". "La Gymfed est également d'avis qu'un climat sportif physiquement et éthiquement sain est crucial pour le sport de masse et le travail des clubs, dans lesquels de nombreux jeunes athlètes sont actifs", poursuit la fédération. "C'est pourquoi des codes de conduite destinés à différents groupes cibles (entraîneurs, gymnastes, administrateurs, personnel professionnel) ont été imposés (ancrés dans la loi) tant pour le sport de haut niveau que pour le sport de masse. Nous avons ces codes de conduite pour chaque groupe cible au sein de la fédération et leur application est étroitement surveillée. La fédération et la plupart des clubs disposent d'un point de contact intègre afin de pouvoir détecter rapidement les éventuelles plaintes et y remédier si possible, en les sanctionnant si nécessaire." (Belga)

L'ancienne gymnaste Aagje Vanwalleghem a participé aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 sous la direction de l'entraîneur en chef de l'époque, Gerrit Beltman. En 2008, la Gymfed a mis fin à la collaboration avec Beltman parce que son approche n'était pas conforme à la politique de la fédération en matière d'éthique et de sport de haut niveau. "En ce moment, et cela s'est approfondi depuis plusieurs années mais certainement lors de la dernière olympiade, un maximum d'efforts sont faits pour créer une atmosphère stimulante mais constructive lors des entraînements et des compétitions de nos meilleurs gymnastes", ajoute la Gymfed. "Un cadre général a été mis en place pour aborder le sport de manière constructive. Nous travaillons avec une équipe interdisciplinaire dans laquelle le psychologue sportif Jef Brouwers joue un rôle important. Le haut niveau que la Gymfed atteint avec l'équipe ainsi qu'avec les gymnastes individuels et qu'elle essaie de poursuivre n'est possible que dans une atmosphère de coopération, de communication et de respect mutuel entre les gymnastes, les entraîneurs et le vaste entourage". "La Gymfed est également d'avis qu'un climat sportif physiquement et éthiquement sain est crucial pour le sport de masse et le travail des clubs, dans lesquels de nombreux jeunes athlètes sont actifs", poursuit la fédération. "C'est pourquoi des codes de conduite destinés à différents groupes cibles (entraîneurs, gymnastes, administrateurs, personnel professionnel) ont été imposés (ancrés dans la loi) tant pour le sport de haut niveau que pour le sport de masse. Nous avons ces codes de conduite pour chaque groupe cible au sein de la fédération et leur application est étroitement surveillée. La fédération et la plupart des clubs disposent d'un point de contact intègre afin de pouvoir détecter rapidement les éventuelles plaintes et y remédier si possible, en les sanctionnant si nécessaire." (Belga)