Les candidats, guinéens ou étrangers, devront être en possession d'un diplôme d'entraîneur de premier plan, avoir un "bon palmarès", pouvoir s'exprimer en français, être "porteur d'un projet sportif" et avoir une "grande expérience du football africain", selon l'annonce publiée sur le site de la fédération www.feguifoot.com. Le futur sélectionneur devra également avoir une "forte personnalité pour imposer une discipline au sein de l'équipe" et être "disposé à résider de manière permanente" en Guinée pendant son contrat, d'une "durée de trois ans après une évaluation au bout de deux ans", précise l'annonce. Sa mission consistera à "mettre en place une sélection nationale sur la base de nouveau fondements" et à "qualifier la Guinée à la phase finale de la CAN-2021 au Cameroun et à la Coupe du monde 2022 au Qatar". La Guinée a été éliminée en 8e de finale de la récente CAN en Egypte par l'Algérie, après avoir fait match nul avec Madagascar au premier tour, suivi d'une défaite face au Nigeria puis d'une victoire sur le Burundi. Paul Put, qui occupait le poste depuis mars 2018, avait été remercié le 16 juillet car ses résultats étaient jugés "pas satisfaisant" (cinq défaites, quatre matches nuls et trois victoires en 12 matches), selon le président de la fédération Antonio Souaré. Les candidats ont jusqu'au 12 août pour présenter leur dossier. (Belga)