Un petit film circule depuis quelques jours sur internet. On y découvre dans un premier temps, le coach Hein Vanhaezebrouck puis les joueurs Brecht Dejaegere, Stefan Mitrovic, Nana Asare, Moses Simon, Renato Neto, Lasse Nielsen, Benito Raman et le capitaine Sven Kums qui lancent un appel à leurs fans.

En raison de la menace terroriste, les 3000 supporters gantois qui avaient prévus de faire le déplacement ne seront pas autorisés par les autorités françaises. Il leur est donc demandé de manifester leur soutien via des photos ou des vidéos à poster sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Le message du nouveau Diable Rouge Matz Sels a surtout retenu l'attention. Selon lui, les joueurs aimeraient, pour une fois, devenir fous. Traduction : ils veulent livrer une prestation exceptionnelle.

Souvenez-vous de la première rencontre des Gantois en Champions League. Menés 0-1 à la Ghelamco Arena et réduits à 10 puis même à 9 en fin de rencontre suite aux expulsions de Brecht Dejaegere et Thomas Foket, les Buffalos avaient fait preuve d'un extraordinaire enthousiasme qui a finalement été couronné par l'égalisation de Danijel Milicevic.

Nouveau challenge

Matz Sels avait également joué un rôle prépondérant dans ce match nul plus que mérité en arrêtant un penalty d'Alexandre Lacazette à la 88e minute. Le portier est depuis cette saison un exemple de calme. Il a des réflexes inouïs et a permis à son équipe de prendre de nombreux points.

En Pro League, Sels peut se targuer d'avoir signé 5 clean sheets en 16 matches durant lesquels il n'a encaissé que 15 goals. Seuls Anderlecht (11) et Courtrai (13) font mieux. Les dernières semaines, le trio défensif Nielsen-Mitrovic-Asare s'est montré très solide hormis lors de la défaite 1-3 contre Charleroi.

Dans le groupe H de la Ligue des Champions, les Gantois vont devoir relever un nouveau défi : pour la première fois tenir le nul en déplacement. Ils n'y sont parvenus ni au Zenit (2-1) ni à Valence (2-1). S'ils atteignent cet objectif, ils seront certains de terminer au moins à la 3e place, synonyme d'Europa League

Mais la deuxième place est également encore envisageable. Pour cela, les champions de Belgique doivent l'emporter à Lyon tandis que Nicolas Lombaerts et Axel Witsel du Zenit doivent venir à bout de Valence, chez eux en Russie. Comme le soulignait Hein Vanhaezebrouck : "tout est encore envisageable".

Le coach flandrien ne va pas changer son fusil d'épaule, lui qui propose toujours un football décomplexé : pressing collectif, possession de balle et efficacité devant. Va-t-on assister à une nouvelle étape du processus de croissance des Gantois ? Réponse ce soir au Stade Gerland à partir de 20h45.

Par Frédéric Vanheule

Un petit film circule depuis quelques jours sur internet. On y découvre dans un premier temps, le coach Hein Vanhaezebrouck puis les joueurs Brecht Dejaegere, Stefan Mitrovic, Nana Asare, Moses Simon, Renato Neto, Lasse Nielsen, Benito Raman et le capitaine Sven Kums qui lancent un appel à leurs fans. En raison de la menace terroriste, les 3000 supporters gantois qui avaient prévus de faire le déplacement ne seront pas autorisés par les autorités françaises. Il leur est donc demandé de manifester leur soutien via des photos ou des vidéos à poster sur Twitter, Facebook ou Instagram.Le message du nouveau Diable Rouge Matz Sels a surtout retenu l'attention. Selon lui, les joueurs aimeraient, pour une fois, devenir fous. Traduction : ils veulent livrer une prestation exceptionnelle. Souvenez-vous de la première rencontre des Gantois en Champions League. Menés 0-1 à la Ghelamco Arena et réduits à 10 puis même à 9 en fin de rencontre suite aux expulsions de Brecht Dejaegere et Thomas Foket, les Buffalos avaient fait preuve d'un extraordinaire enthousiasme qui a finalement été couronné par l'égalisation de Danijel Milicevic.Nouveau challengeMatz Sels avait également joué un rôle prépondérant dans ce match nul plus que mérité en arrêtant un penalty d'Alexandre Lacazette à la 88e minute. Le portier est depuis cette saison un exemple de calme. Il a des réflexes inouïs et a permis à son équipe de prendre de nombreux points. En Pro League, Sels peut se targuer d'avoir signé 5 clean sheets en 16 matches durant lesquels il n'a encaissé que 15 goals. Seuls Anderlecht (11) et Courtrai (13) font mieux. Les dernières semaines, le trio défensif Nielsen-Mitrovic-Asare s'est montré très solide hormis lors de la défaite 1-3 contre Charleroi. Dans le groupe H de la Ligue des Champions, les Gantois vont devoir relever un nouveau défi : pour la première fois tenir le nul en déplacement. Ils n'y sont parvenus ni au Zenit (2-1) ni à Valence (2-1). S'ils atteignent cet objectif, ils seront certains de terminer au moins à la 3e place, synonyme d'Europa LeagueMais la deuxième place est également encore envisageable. Pour cela, les champions de Belgique doivent l'emporter à Lyon tandis que Nicolas Lombaerts et Axel Witsel du Zenit doivent venir à bout de Valence, chez eux en Russie. Comme le soulignait Hein Vanhaezebrouck : "tout est encore envisageable".Le coach flandrien ne va pas changer son fusil d'épaule, lui qui propose toujours un football décomplexé : pressing collectif, possession de balle et efficacité devant. Va-t-on assister à une nouvelle étape du processus de croissance des Gantois ? Réponse ce soir au Stade Gerland à partir de 20h45. Par Frédéric Vanheule