Les Red Flames, l'équipe nationale de football féminin, ont été versées dans le groupe D de l'Euro 2022 avec la France, l'Italie et l'Islande à l'issue du tirage au sort jeudi à Manchester en Angleterre, pays-hôte du tournoi.

Placée dans le pot 3, la Belgique s'offrira un derby face à la France, quart de finaliste en 2017. L'Italie, quart de finaliste du Mondial 2019, semble elle l'adversaire la plus abordable du pot 2. L'Islande, équipe issue du pot 4, sera le premier adversaire des Red Flames le 10 juillet 2022 à Rotherham.

Cinquième nation mondiale, la France est la grande favorite du groupe. La dernière confrontation entre Françaises et Belges remonte au 7 juillet 2017 et une victoire 2-0 des Bleues. Si la France semble intouchable, l'Italie sera le principal concurrent des filles d'Ives Serneels sur la route des quarts de finale. Lors des qualifications pour le Mondial 2019, la Belgique avait été versée dans le même groupe que les Italiennes avec une défaite 2-1 en Italie le 10 avril 2018 et une victoire sur le même score des Flames le 4 septembre 2018.

La Belgique avait alors terminé deuxième de son groupe de qualification derrière l'Italie, avant d'échouer en barrage contre la Suisse. L'Islande devrait être l'adversaire le plus abordable du groupe pour les Red Flames. La dernière confrontation entre les deux nations avait eu lieu le 2 mars 2016 avec un succès 2-1 des Islandaises. En Angleterre, les Red Flames disputeront leur deuxième Euro de rang après celui en 2017 aux Pays-Bas. Elles y avaient été éliminées lors de la phase de poules.

Pour pouvoir se qualifier pour les quarts de finale, les filles d'Ives Serneels devront terminer parmi les deux premières de leur groupe. L'Euro 2022, prévu du 6 au 31 juillet, était initialement prévu en 2021 mais a été reporté d'un an à cause de la pandémie de coronavirus. Les 31 rencontres de la compétition se dérouleront dans dix stades allant de la petite enceinte des féminines et des U21 de Manchester City (moins de 5.000 places) au mythique Wembley, près de 90.000 places et hôte de la finale. Le match d'ouverture entre l'Angleterre et l'Autriche aura lieu le 6 juillet à Old Trafford, l'enceinte de Manchester United.

Ives Serneels: "Un groupe ouvert"

Ives Serneels, le sélectionneur des Red Flames, était satisfait après le tirage au sort des groupes de l'Euro 2022 de football féminin qui a vu la Belgique être versée dans le groupe D avec la France, l'Italie et l'Islande jeudi à Manchester. "C'est un groupe ouvert et il y aura des possibilités", a réagi Serneels après le tirage.

"Je pense que nous pouvons être contents avec le tirage. Nous voulions éviter l'Angleterre et l'Espagne. Nous sommes tombés dans un groupe ouvert, face à des équipes que nous connaissons bien et il y aura des possibilités. Cependant, nous savons qu'il faudra se battre lors de chaque match", a précisé Ives Serneels. Éliminées au premier tour pour leur premier Euro en 2017, les Red Flames espèrent cette fois sortir de leur poule et atteindre les quarts de finale. "Notre objectif est de faire mieux qu'en 2017 et donc d'essayer de se qualifier pour les quarts de finale. En 2017, nous avions gagné un match et si nous faisons mieux que cela, nous serons en bonne voie pour atteindre les quarts", a conclu le sélectionneur.

Les Red Flames, l'équipe nationale de football féminin, ont été versées dans le groupe D de l'Euro 2022 avec la France, l'Italie et l'Islande à l'issue du tirage au sort jeudi à Manchester en Angleterre, pays-hôte du tournoi. Placée dans le pot 3, la Belgique s'offrira un derby face à la France, quart de finaliste en 2017. L'Italie, quart de finaliste du Mondial 2019, semble elle l'adversaire la plus abordable du pot 2. L'Islande, équipe issue du pot 4, sera le premier adversaire des Red Flames le 10 juillet 2022 à Rotherham. Cinquième nation mondiale, la France est la grande favorite du groupe. La dernière confrontation entre Françaises et Belges remonte au 7 juillet 2017 et une victoire 2-0 des Bleues. Si la France semble intouchable, l'Italie sera le principal concurrent des filles d'Ives Serneels sur la route des quarts de finale. Lors des qualifications pour le Mondial 2019, la Belgique avait été versée dans le même groupe que les Italiennes avec une défaite 2-1 en Italie le 10 avril 2018 et une victoire sur le même score des Flames le 4 septembre 2018. La Belgique avait alors terminé deuxième de son groupe de qualification derrière l'Italie, avant d'échouer en barrage contre la Suisse. L'Islande devrait être l'adversaire le plus abordable du groupe pour les Red Flames. La dernière confrontation entre les deux nations avait eu lieu le 2 mars 2016 avec un succès 2-1 des Islandaises. En Angleterre, les Red Flames disputeront leur deuxième Euro de rang après celui en 2017 aux Pays-Bas. Elles y avaient été éliminées lors de la phase de poules. Pour pouvoir se qualifier pour les quarts de finale, les filles d'Ives Serneels devront terminer parmi les deux premières de leur groupe. L'Euro 2022, prévu du 6 au 31 juillet, était initialement prévu en 2021 mais a été reporté d'un an à cause de la pandémie de coronavirus. Les 31 rencontres de la compétition se dérouleront dans dix stades allant de la petite enceinte des féminines et des U21 de Manchester City (moins de 5.000 places) au mythique Wembley, près de 90.000 places et hôte de la finale. Le match d'ouverture entre l'Angleterre et l'Autriche aura lieu le 6 juillet à Old Trafford, l'enceinte de Manchester United. Ives Serneels, le sélectionneur des Red Flames, était satisfait après le tirage au sort des groupes de l'Euro 2022 de football féminin qui a vu la Belgique être versée dans le groupe D avec la France, l'Italie et l'Islande jeudi à Manchester. "C'est un groupe ouvert et il y aura des possibilités", a réagi Serneels après le tirage. "Je pense que nous pouvons être contents avec le tirage. Nous voulions éviter l'Angleterre et l'Espagne. Nous sommes tombés dans un groupe ouvert, face à des équipes que nous connaissons bien et il y aura des possibilités. Cependant, nous savons qu'il faudra se battre lors de chaque match", a précisé Ives Serneels. Éliminées au premier tour pour leur premier Euro en 2017, les Red Flames espèrent cette fois sortir de leur poule et atteindre les quarts de finale. "Notre objectif est de faire mieux qu'en 2017 et donc d'essayer de se qualifier pour les quarts de finale. En 2017, nous avions gagné un match et si nous faisons mieux que cela, nous serons en bonne voie pour atteindre les quarts", a conclu le sélectionneur.