La France alignait une équipe inédite avec Pierre Le Corre, Emma Lombardi, Vincent Luis et Cassandre Beaugrand. Le quatuor a conclu les 1.200 mètres de natation, les 26 kilomètres à vélo et les 6 kilomètres de course à pied en 1h27:14, devançant de 23 secondes la Grande-Bretagne (1h27:37), et de 30 secondes les États-Unis (1h27:44). L'équipe belge de Valérie Barthelemy, Marten Van Riel et Jelle Geens, était orpheline de Claire Michel, blessée samedi au mollet lors de la finale individuelle des Mondiaux de super-sprint, et a dû déclarer forfait. Chez les juniors et espoirs, la Belgique a terminé à la 13e place sur 16 nations engagées. Raf De Dobbelaere, Hasse Fleerackers, Balte Thijs et Nele Dequae ont signé un chrono de 1h28:09, à près de 4 minutes de l'équipe française, également sacrée championne du monde espoirs, en 1h24:07, devant la Grande-Bretagne et l'Allemagne. (Belga)

La France alignait une équipe inédite avec Pierre Le Corre, Emma Lombardi, Vincent Luis et Cassandre Beaugrand. Le quatuor a conclu les 1.200 mètres de natation, les 26 kilomètres à vélo et les 6 kilomètres de course à pied en 1h27:14, devançant de 23 secondes la Grande-Bretagne (1h27:37), et de 30 secondes les États-Unis (1h27:44). L'équipe belge de Valérie Barthelemy, Marten Van Riel et Jelle Geens, était orpheline de Claire Michel, blessée samedi au mollet lors de la finale individuelle des Mondiaux de super-sprint, et a dû déclarer forfait. Chez les juniors et espoirs, la Belgique a terminé à la 13e place sur 16 nations engagées. Raf De Dobbelaere, Hasse Fleerackers, Balte Thijs et Nele Dequae ont signé un chrono de 1h28:09, à près de 4 minutes de l'équipe française, également sacrée championne du monde espoirs, en 1h24:07, devant la Grande-Bretagne et l'Allemagne. (Belga)