"Il s'agit à coup sûr d'une décision de la plus haute importance. La FIFA reconnaît ainsi les investissements importants consentis par les clubs de la Pro League et par la Fédération pour la formation. Les clubs étrangers qui veulent recruter des joueurs de talent formés en Belgique devront dorénavant payer une indemnité de formation mieux adaptée aux efforts consentis. Mais je souligne avec force que la Pro League entend prioritairement défendre les jeunes joueurs et le travail accompli au sein de nos centres de formation. Ceci suppose notamment la modification de la réglementation actuelle que nous avons demandée pour ramener à 15 ans l'âge minimal pour la signature d'un contrat semi-professionnel", déclare à ce sujet Pierre François, CEO de la Pro League. Jusqu'ici, seuls les clubs de première division relevant de The Football Association (FA), de la Deutscher Fussball-Bund (DFB), de la Real Federacion Espanola de Futbol (RFEF), de la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC), de la Fédération Française de Football (FFF) et de la Koninklijke Nederlandse Voetbalbond (KNVB) pouvaient relever de la plus haute catégorie FIFA en termes de formation avec les conséquences en résultant notamment pour le calcul des indemnités de formation en faveur des clubs ayant participé à la formation des joueurs depuis la saison de leur 12e anniversaire. Les investissements des clubs belges pour la formation de leurs jeunes joueurs ont été justifiés sur base des pièces financières probantes produites par les clubs de OHL, Standard de Liège, FC Bruges et RSC Anderlecht mais d'autres clubs de la Pro League pourront prétendre à la même classification. La liste des clubs relevant de la catégorie 1 sera prochainement arrêtée. La Pro League remercie l'URBSFA pour sa collaboration dans ce dossier? laquelle a permis d'obtenir le résultat souhaité. Outre les investissements consentis par les clubs de la Pro League, le Comité ad hoc de la FIFA a notamment pris en compte d'autres arguments comme mes performances des Diables Rouges, les résultats des clubs belges en Europa League, Anderlecht et Genk en particulier, et le ranking UEFA de la Belgique le plus élevé jamais atteint (9e). (Belga)

"Il s'agit à coup sûr d'une décision de la plus haute importance. La FIFA reconnaît ainsi les investissements importants consentis par les clubs de la Pro League et par la Fédération pour la formation. Les clubs étrangers qui veulent recruter des joueurs de talent formés en Belgique devront dorénavant payer une indemnité de formation mieux adaptée aux efforts consentis. Mais je souligne avec force que la Pro League entend prioritairement défendre les jeunes joueurs et le travail accompli au sein de nos centres de formation. Ceci suppose notamment la modification de la réglementation actuelle que nous avons demandée pour ramener à 15 ans l'âge minimal pour la signature d'un contrat semi-professionnel", déclare à ce sujet Pierre François, CEO de la Pro League. Jusqu'ici, seuls les clubs de première division relevant de The Football Association (FA), de la Deutscher Fussball-Bund (DFB), de la Real Federacion Espanola de Futbol (RFEF), de la Federazione Italiana Giuoco Calcio (FIGC), de la Fédération Française de Football (FFF) et de la Koninklijke Nederlandse Voetbalbond (KNVB) pouvaient relever de la plus haute catégorie FIFA en termes de formation avec les conséquences en résultant notamment pour le calcul des indemnités de formation en faveur des clubs ayant participé à la formation des joueurs depuis la saison de leur 12e anniversaire. Les investissements des clubs belges pour la formation de leurs jeunes joueurs ont été justifiés sur base des pièces financières probantes produites par les clubs de OHL, Standard de Liège, FC Bruges et RSC Anderlecht mais d'autres clubs de la Pro League pourront prétendre à la même classification. La liste des clubs relevant de la catégorie 1 sera prochainement arrêtée. La Pro League remercie l'URBSFA pour sa collaboration dans ce dossier? laquelle a permis d'obtenir le résultat souhaité. Outre les investissements consentis par les clubs de la Pro League, le Comité ad hoc de la FIFA a notamment pris en compte d'autres arguments comme mes performances des Diables Rouges, les résultats des clubs belges en Europa League, Anderlecht et Genk en particulier, et le ranking UEFA de la Belgique le plus élevé jamais atteint (9e). (Belga)