Selon la FIFA, le STVV a commis des erreurs dans sa politique de transferts en donnant à un tiers (par exemple, un fonds d'investissement) le droit d'exercer un droit lors d'un futur transfert d'un joueur. Ainsi, l'indépendance du club peut être compromise. Pour des raisons similaires les clubs brésilien de Santos (75.000 FS), espagnol du FC Séville (55.000 FS) et néerlandais de Twente (185.000 FS) ont été sanctionnés.

Selon la FIFA, le STVV a commis des erreurs dans sa politique de transferts en donnant à un tiers (par exemple, un fonds d'investissement) le droit d'exercer un droit lors d'un futur transfert d'un joueur. Ainsi, l'indépendance du club peut être compromise. Pour des raisons similaires les clubs brésilien de Santos (75.000 FS), espagnol du FC Séville (55.000 FS) et néerlandais de Twente (185.000 FS) ont été sanctionnés.