La femme est l'avenir du foot

30/01/19 à 10:23 - Mise à jour à 10:23
Du Sport/Foot Magazine du 30/01/19

L'ACFF a reçu un prix du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la promotion du football féminin.

La femme est l'avenir du foot

Pour ce qui est de la mise en valeur du football féminin, l'ACFF peut compter sur Aline Zeler. © BELGA

Il y a eu des sourires lorsque Xavier Donnay, manager du football de base de l'Association des Clubs Francophones de Football (ACFF) a rentré un dossier de subsides pour la promotion du football féminin par l'organisation de Football Festival 100 % girls, des journées récréatives destinées aux jeunes filles de 5 à 16 ans qui ont envie de pratiquer du sport entre elles.

Cinq ans plus tard, l'initiative est couronnée de succès. Elle vient même de recevoir le premier Prix pour la Promotion du Sport Féminin décerné par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Jeune association (elle résulte de la scission de l'Union belge en deux ailes linguistiques amateurs), l'ACFF a compris, avec l'arrivée de Daniel Boccar au poste de directeur technique puis de secrétaire général, que c'est dans la promotion du football et dans la formation qu'elle devait trouver sa raison d'être.

Pour ce qui est de la mise en valeur du football féminin, l'ACFF a pu compter, dès le début, sur la présence de Cécile De Gernier puis d' Aline Zeler, deux Red Flames. La Bercheutoise, surtout, a beaucoup contribué au déroulement de l'opération, n'hésitant pas à impliquer des joueuses de l'équipe nationale dans les Foot Festivals, qui se déclinent désormais également en Foot Fest Cup (des mini-tournois) et en Foot Fest Stages.

" J'ai dû attendre d'avoir 19 ans pour savoir qu'il existait une équipe nationale féminine ", souriait Aline Zeler en recevant le prix des mains de Philippe Courard, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dans son discours, celui-ci a constaté que 70 % des pratiquants de football étaient des hommes. " Mais les mentalités changent ", souligne Xavier Donnay. " Lors de la dernière journée de détection de talents féminins réservée aux U15, nous avons enregistré 40 % de participantes en plus que lors des éditions précédentes. Et surtout : les jeunes filles qui se présentent n'ont plus peur d'affirmer leurs ambitions, de se confronter à leur niveau et d'apprendre. "

À l'ACFF, on va même encore plus loin : il existe désormais des formations pour monitrices et éducatrices exclusivement réservées aux femmes.

Patrick Sintzen