Le TAS a publié un communiqué confirmant l'appel de la fédération russe de football. La RFU exige le "rétablissement de toutes les équipes nationales masculines et féminines de Russie dans tous les tournois auxquelles elles prennent part (y compris les barrages de qualification au Mondial 2022 au Qatar) et une indemnisation pour les dommages occasionnés", avait-elle annoncé dans un communiqué la semaine dernière. En attendant que la juridiction sportive tranche le fond du litige, la RFU demande de suspendre l'exécution de ces décisions, c'est-à-dire de permettre notamment aux Russes de disputer fin mars les barrages pour la Coupe du monde au Qatar. La Russie est censée affronter la Pologne le 24 mars au premier tour des barrages pour le Mondial 2022. Le vainqueur défiera ensuite la Suède ou la République tchèque au tour suivant. Polonais, Suédois et Tchèques avaient affirmé à plusieurs reprises leur refus de jouer contre les Russes. (Belga)

Le TAS a publié un communiqué confirmant l'appel de la fédération russe de football. La RFU exige le "rétablissement de toutes les équipes nationales masculines et féminines de Russie dans tous les tournois auxquelles elles prennent part (y compris les barrages de qualification au Mondial 2022 au Qatar) et une indemnisation pour les dommages occasionnés", avait-elle annoncé dans un communiqué la semaine dernière. En attendant que la juridiction sportive tranche le fond du litige, la RFU demande de suspendre l'exécution de ces décisions, c'est-à-dire de permettre notamment aux Russes de disputer fin mars les barrages pour la Coupe du monde au Qatar. La Russie est censée affronter la Pologne le 24 mars au premier tour des barrages pour le Mondial 2022. Le vainqueur défiera ensuite la Suède ou la République tchèque au tour suivant. Polonais, Suédois et Tchèques avaient affirmé à plusieurs reprises leur refus de jouer contre les Russes. (Belga)