"Il est grand temps d'avoir de nouvelles recrues chez les arbitres. D'une part, la moyenne d'âge est supérieure à 40 ans et de plus en plus d'arbitres âgés décident d'arrêter. D'autre part, la Belgique compte de plus en plus d'équipes de football et davantage de matches doivent être arbitrés chaque week-end", a expliqué Stéphanie Forde, directrice opérationnelle du Professional Refereeing Department (PRD). Cette première campagne de recrutement depuis 10 ans vise donc à gonfler le nombre d'arbitres, avec pour l'objectif de passer de 4.000 à 5.000 officiels. Le rajeunissement et la diversification du panel sont aussi au programme. En effet, près de la moitié des arbitres belges ont plus de 40 ans et 3,5 % ont même plus de 70 ans, précise la URBSFA, qui aimerait que "2% des nouvelles recrues deviennent à terme des arbitres de haut niveau" et que "10 % de cette nouvelle levée d'arbitres soient des Belges issus de l'immigration". Alexandre Boucaut, arbitre en D1A et manager du recrutement à l'ACFF, estime qu'il est "crucial que tout le monde soit conscient de l'importance de la fonction". "Aujourd'hui, de plus en plus de matches doivent se jouer sans arbitre par manque d'effectifs. Cela n'arrange personne et je suis convaincu que chacun (clubs, dirigeants, joueurs, parents, fédérations?) a un rôle à jouer pour inverser cette tendance", a-t-il lancé. La fédération belge, qui met l'accent sur le développement du football féminin depuis quelques années, a également le souhait de voir davantage d'arbitres féminines. À l'heure actuelle, elles ne représentent que 2% des arbitres du pays. "Nous allons non seulement prévoir plus de séances de coaching, mais également leur donner la possibilité via un trajet spécifique d'arbitrer des matches opposant des équipes féminines adultes en plus des matches entre équipes de jeunes. Nous avons également prévu un parcours de formation accéléré pour encadrer nos ex-joueuses de la Scooore Super League ou de notre équipe nationale et leur permettre de siffler des rencontres professionnelles. Ainsi, nous allons aussi disposer d'arbitres féminines supplémentaires au niveau élite", a ajouté Mme Forde. Toutes les informations relatives à la campagne sont à retrouver sur le site internet jedeviensarbitre.be (Belga)

"Il est grand temps d'avoir de nouvelles recrues chez les arbitres. D'une part, la moyenne d'âge est supérieure à 40 ans et de plus en plus d'arbitres âgés décident d'arrêter. D'autre part, la Belgique compte de plus en plus d'équipes de football et davantage de matches doivent être arbitrés chaque week-end", a expliqué Stéphanie Forde, directrice opérationnelle du Professional Refereeing Department (PRD). Cette première campagne de recrutement depuis 10 ans vise donc à gonfler le nombre d'arbitres, avec pour l'objectif de passer de 4.000 à 5.000 officiels. Le rajeunissement et la diversification du panel sont aussi au programme. En effet, près de la moitié des arbitres belges ont plus de 40 ans et 3,5 % ont même plus de 70 ans, précise la URBSFA, qui aimerait que "2% des nouvelles recrues deviennent à terme des arbitres de haut niveau" et que "10 % de cette nouvelle levée d'arbitres soient des Belges issus de l'immigration". Alexandre Boucaut, arbitre en D1A et manager du recrutement à l'ACFF, estime qu'il est "crucial que tout le monde soit conscient de l'importance de la fonction". "Aujourd'hui, de plus en plus de matches doivent se jouer sans arbitre par manque d'effectifs. Cela n'arrange personne et je suis convaincu que chacun (clubs, dirigeants, joueurs, parents, fédérations?) a un rôle à jouer pour inverser cette tendance", a-t-il lancé. La fédération belge, qui met l'accent sur le développement du football féminin depuis quelques années, a également le souhait de voir davantage d'arbitres féminines. À l'heure actuelle, elles ne représentent que 2% des arbitres du pays. "Nous allons non seulement prévoir plus de séances de coaching, mais également leur donner la possibilité via un trajet spécifique d'arbitrer des matches opposant des équipes féminines adultes en plus des matches entre équipes de jeunes. Nous avons également prévu un parcours de formation accéléré pour encadrer nos ex-joueuses de la Scooore Super League ou de notre équipe nationale et leur permettre de siffler des rencontres professionnelles. Ainsi, nous allons aussi disposer d'arbitres féminines supplémentaires au niveau élite", a ajouté Mme Forde. Toutes les informations relatives à la campagne sont à retrouver sur le site internet jedeviensarbitre.be (Belga)