Maître Larbière sera chargé de la mission de faire annuler par un tribunal, la sanction du huis clos jugée "complètement disproportionnée" par les plaignants. Les Ultras estiment en effet avoir déjà été suffisamment punis à des degrés divers individuellement et collectivement.

Rappelons que la direction club liégeois a de son côté interjeté appel contre la décision de l'Union belge de faire disputer la rencontre de dimanche (20h30) contre Oud Heverlee Louvain devant des tribunes vides. Une sanction prononcée le 23 octobre, mais qui ne sera donc de toute façon pas (encore) effective à cette occasion.

La Commission des litiges de l'Union belge avait puni le Standard suite aux jets de fumigènes de ses supporters lors de la rencontre du 7 octobre face à Anderlecht (2-1). L'arbitre Alexandre Boucaut avait été contraint d'interrompre la partie.

Concernant la situation sportive du club, la Famille des Rouches déplore le classement (10-ème) et la manière affichée à l'heure actuelle. Mais précise : "Nous ne pouvons que nous réjouir de voir Mircea Rednic revenir à la maison. Aura-t-il un noyau de qualité suffisante pour arriver à l'objectif du Top-3 ? Nous serons vigilants et logiques avec nous-mêmes. Si le nouvel entraîneur n'arrive pas à faire mieux que son prédécesseur, il faudra prendre ses responsabilités...."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Maître Larbière sera chargé de la mission de faire annuler par un tribunal, la sanction du huis clos jugée "complètement disproportionnée" par les plaignants. Les Ultras estiment en effet avoir déjà été suffisamment punis à des degrés divers individuellement et collectivement. Rappelons que la direction club liégeois a de son côté interjeté appel contre la décision de l'Union belge de faire disputer la rencontre de dimanche (20h30) contre Oud Heverlee Louvain devant des tribunes vides. Une sanction prononcée le 23 octobre, mais qui ne sera donc de toute façon pas (encore) effective à cette occasion. La Commission des litiges de l'Union belge avait puni le Standard suite aux jets de fumigènes de ses supporters lors de la rencontre du 7 octobre face à Anderlecht (2-1). L'arbitre Alexandre Boucaut avait été contraint d'interrompre la partie. Concernant la situation sportive du club, la Famille des Rouches déplore le classement (10-ème) et la manière affichée à l'heure actuelle. Mais précise : "Nous ne pouvons que nous réjouir de voir Mircea Rednic revenir à la maison. Aura-t-il un noyau de qualité suffisante pour arriver à l'objectif du Top-3 ? Nous serons vigilants et logiques avec nous-mêmes. Si le nouvel entraîneur n'arrive pas à faire mieux que son prédécesseur, il faudra prendre ses responsabilités...." Sportfootmagazine.be, avec Belga