Les primes des Diables rouges pendant le Mondial brésilien de l'an passé en seraient la principale cause.

Les montants très élevés versés aux 23 Diables et au staff de l'équipe nationale après leur quart de finale à la Coupe du monde avaient déjà été fortement critiqués par plusieurs dirigeants de clubs.

En plus des primes, les coûts associés à la participation à la grande messe quadriennale du football (12,5 millions d'euros selon l'UB) ont également fait augmenter l'ardoise de la fédération.

Les primes des Diables rouges pendant le Mondial brésilien de l'an passé en seraient la principale cause.Les montants très élevés versés aux 23 Diables et au staff de l'équipe nationale après leur quart de finale à la Coupe du monde avaient déjà été fortement critiqués par plusieurs dirigeants de clubs. En plus des primes, les coûts associés à la participation à la grande messe quadriennale du football (12,5 millions d'euros selon l'UB) ont également fait augmenter l'ardoise de la fédération.