La 4e et dernière étape du Tour d'Antalya (2.1) a été disputée dimanche autour d'Antalya sur la distance de 156,5 kilomètres. La journée a été lancée par une attaque, après une vingtaine de kilomètres, de trois coureurs, l'Américain Kyle Murphy, l'Italien Alessandro Tonelli et le Néerlandais Meindert Weulink, qui s'est retrouvé seul avec près de 2 minutes d'avance à 50 kilomètres du but sur le peloton géré par l'équipe Uno X du leader de l'épreuve, le jeune Danois (21 ans) Jacob Hindsgaul, vainqueur de l'étape de samedi. Le regroupement général s'est produit à 31 kilomètres de l'arrivée. Trois coureurs sont sortis du peloton à 25 kilomètres du but, l'Allemand Pirmin Benz, l'Irlandais Matthew Teggart et le Belge Bram Stockman. L'avantage du trio, qui atteignait la minute à 15 kilomètres de l'arrivée, a été réduit à néant pour un nouveau regroupement général à 9 kilomètres du but. L'inévitable sprint massif à Antalya a vu émerger l'Italien Jakub Mareczko (Alpecin-Fenix), déjà 2e de justesse de la première étape, devant le Néerlandais Arvid De Kleijn (Human Powered Health) et l'Italien vainqueur de la première étape Matteo Malucelli (Gazprom-Rusvelo). Le jeune Danois Jacob Hindsgaul (Uno-X), vainqueur samedi, a remporté le classement final. Il succède au Britannique Max Stedman qui avait remporté l'épreuve en 2020. La course turque n'avait pas été organisée en 2021 en raison de la crise sanitaire. (Belga)

La 4e et dernière étape du Tour d'Antalya (2.1) a été disputée dimanche autour d'Antalya sur la distance de 156,5 kilomètres. La journée a été lancée par une attaque, après une vingtaine de kilomètres, de trois coureurs, l'Américain Kyle Murphy, l'Italien Alessandro Tonelli et le Néerlandais Meindert Weulink, qui s'est retrouvé seul avec près de 2 minutes d'avance à 50 kilomètres du but sur le peloton géré par l'équipe Uno X du leader de l'épreuve, le jeune Danois (21 ans) Jacob Hindsgaul, vainqueur de l'étape de samedi. Le regroupement général s'est produit à 31 kilomètres de l'arrivée. Trois coureurs sont sortis du peloton à 25 kilomètres du but, l'Allemand Pirmin Benz, l'Irlandais Matthew Teggart et le Belge Bram Stockman. L'avantage du trio, qui atteignait la minute à 15 kilomètres de l'arrivée, a été réduit à néant pour un nouveau regroupement général à 9 kilomètres du but. L'inévitable sprint massif à Antalya a vu émerger l'Italien Jakub Mareczko (Alpecin-Fenix), déjà 2e de justesse de la première étape, devant le Néerlandais Arvid De Kleijn (Human Powered Health) et l'Italien vainqueur de la première étape Matteo Malucelli (Gazprom-Rusvelo). Le jeune Danois Jacob Hindsgaul (Uno-X), vainqueur samedi, a remporté le classement final. Il succède au Britannique Max Stedman qui avait remporté l'épreuve en 2020. La course turque n'avait pas été organisée en 2021 en raison de la crise sanitaire. (Belga)