Le suspense sportif ne manque pas mais l'ancienne D2, devenue la D1B, alias la Proximus League n'attire pas la foule. Après dix journées, l'assistance moyenne est de 4.009 personnes, essentiellement grâce à l'Antwerp, qui joue devant 11.697 spectateurs payants. Le Lierse suit de loin (5.109). Viennent ensuite OHL (4.594), le Cercle Bruges (3.520), l'Union (2.111), Lommel United (2.036), Roulers (1.900) et Tubize (1.190). Pour l'heure, l'Antwerp, le Lierse et Roulers attirent plus de monde qu'il y a un an. L'assistance moyenne était de 2.228 mais la D2 comptait de très mauvais élèves: Deinze (987), le Patro (915), Coxyde (902), KSK Heist (825) et le WS Bruxelles (525).

"Nous encaissons la même baisse que lors des dégradations précédentes", signale le président ad intérim d'OHL, Chris Vandebroeck. "Jouer à midi trente ou à 16 heures le dimanche n'est pas dans nos habitudes. Nos abonnés ne peuvent pas toujours être présents et ceux qui achètent les billets par match y renoncent parfois. Nos spectateurs sont en fait habitués à venir le samedi soir."

Le DT du Cercle, Eric Deleu: "En jouant un match par jour du vendredi au dimanche, on bouleverse tout. Le football du dimanche midi s'avère négatif. Il serait plus attrayant de faire jouer tous les matches le vendredi soir pour faire une émission spéciale D1B vers 22 heures. Nous allons bientôt soumettre cette proposition aux différentes parties."

Par Frédéric Vanheule

Le suspense sportif ne manque pas mais l'ancienne D2, devenue la D1B, alias la Proximus League n'attire pas la foule. Après dix journées, l'assistance moyenne est de 4.009 personnes, essentiellement grâce à l'Antwerp, qui joue devant 11.697 spectateurs payants. Le Lierse suit de loin (5.109). Viennent ensuite OHL (4.594), le Cercle Bruges (3.520), l'Union (2.111), Lommel United (2.036), Roulers (1.900) et Tubize (1.190). Pour l'heure, l'Antwerp, le Lierse et Roulers attirent plus de monde qu'il y a un an. L'assistance moyenne était de 2.228 mais la D2 comptait de très mauvais élèves: Deinze (987), le Patro (915), Coxyde (902), KSK Heist (825) et le WS Bruxelles (525)."Nous encaissons la même baisse que lors des dégradations précédentes", signale le président ad intérim d'OHL, Chris Vandebroeck. "Jouer à midi trente ou à 16 heures le dimanche n'est pas dans nos habitudes. Nos abonnés ne peuvent pas toujours être présents et ceux qui achètent les billets par match y renoncent parfois. Nos spectateurs sont en fait habitués à venir le samedi soir."Le DT du Cercle, Eric Deleu: "En jouant un match par jour du vendredi au dimanche, on bouleverse tout. Le football du dimanche midi s'avère négatif. Il serait plus attrayant de faire jouer tous les matches le vendredi soir pour faire une émission spéciale D1B vers 22 heures. Nous allons bientôt soumettre cette proposition aux différentes parties."Par Frédéric Vanheule