Les juniores féminines effectueront cinq tours du circuit local, comptant chacun quatre côtes. L'arrivée, en légère montée, sera jugée sur la Geldenaaksevest. L'Allemande Linda Riedmann a remporté l'Euro à Trente au début du mois devant l'Italienne Eleonora Ciabocco et la Française Eglantine Rayer. Titrée dans le contre-la-montre à Bruges mardi, la Russe Alena Ivanchenko avait alors pris la cinquième place. Deuxième du chrono, la Britannique Zoe Backstedt avait confié que le parcours de la course en ligne lui convient. Une Belge a été sacrée dans cette catégorie, présente aux Mondiaux depuis 1987: Jolien D'hoore en 2008. Jessy Druyts a décroché l'argent en 2011, tout comme Julie De Wilde en 2019, derrière l'Américaine Megan Jastrab, lors de la dernière édition de la course juniors. Les Mondiaux d'Imola l'an passé n'avaient accueilli que les épreuves élites. (Belga)

Les juniores féminines effectueront cinq tours du circuit local, comptant chacun quatre côtes. L'arrivée, en légère montée, sera jugée sur la Geldenaaksevest. L'Allemande Linda Riedmann a remporté l'Euro à Trente au début du mois devant l'Italienne Eleonora Ciabocco et la Française Eglantine Rayer. Titrée dans le contre-la-montre à Bruges mardi, la Russe Alena Ivanchenko avait alors pris la cinquième place. Deuxième du chrono, la Britannique Zoe Backstedt avait confié que le parcours de la course en ligne lui convient. Une Belge a été sacrée dans cette catégorie, présente aux Mondiaux depuis 1987: Jolien D'hoore en 2008. Jessy Druyts a décroché l'argent en 2011, tout comme Julie De Wilde en 2019, derrière l'Américaine Megan Jastrab, lors de la dernière édition de la course juniors. Les Mondiaux d'Imola l'an passé n'avaient accueilli que les épreuves élites. (Belga)