"C'est une de nos plus belles victoires", admet immédiatement Jonathan Borlée au sujet du titre des Belgian Tornados dans le 4x400, qui s'ajoute pour lui à une médaille de bronze en individuel. "Il y avait de grosses équipes, une grosse concurrence", estime-t-il. Quant à Jonathan Sacoor, la révélation de ce relais, "je lui souhaite d'être un jour meilleur que nous", répond Jonathan Borlée. "Il a énormément de talent. Et s'il continue sur cette lancée, pour le 4x400 c'est une bonne chose". Egalement avec le regard rivé sur... les JO de 2020 à Tokyo, qui sont déjà dans toutes les têtes. "On court derrière une médaille olympique depuis tant d'années, et avec lui c'est sûr qu'on a plus de chance de l'obtenir!", conclut le jumeau de Kevin. Bashir Abdi, en argent sur 10.000 mètres, était quant à lui tout sourires au moment d'affronter les médias. "Je suis content d'avoir ramené la première médaille" de la délégation, résume-t-il, ajoutant immédiatement: "Mais peut-être que cette médaille devait être en or... le boost pour l'équipe aurait été encore plus grand!" La course de Koen Naert, qui a brillamment décroché l'or sur le marathon lui a donné "la chair de poule du départ jusqu'au finish", admet Bashir Abdi, qui a également regardé avec attention le 5.000 m de son compagnon de chambre Isaac Kimeli, finalement disqualifié après une splendide course. (Belga)

"C'est une de nos plus belles victoires", admet immédiatement Jonathan Borlée au sujet du titre des Belgian Tornados dans le 4x400, qui s'ajoute pour lui à une médaille de bronze en individuel. "Il y avait de grosses équipes, une grosse concurrence", estime-t-il. Quant à Jonathan Sacoor, la révélation de ce relais, "je lui souhaite d'être un jour meilleur que nous", répond Jonathan Borlée. "Il a énormément de talent. Et s'il continue sur cette lancée, pour le 4x400 c'est une bonne chose". Egalement avec le regard rivé sur... les JO de 2020 à Tokyo, qui sont déjà dans toutes les têtes. "On court derrière une médaille olympique depuis tant d'années, et avec lui c'est sûr qu'on a plus de chance de l'obtenir!", conclut le jumeau de Kevin. Bashir Abdi, en argent sur 10.000 mètres, était quant à lui tout sourires au moment d'affronter les médias. "Je suis content d'avoir ramené la première médaille" de la délégation, résume-t-il, ajoutant immédiatement: "Mais peut-être que cette médaille devait être en or... le boost pour l'équipe aurait été encore plus grand!" La course de Koen Naert, qui a brillamment décroché l'or sur le marathon lui a donné "la chair de poule du départ jusqu'au finish", admet Bashir Abdi, qui a également regardé avec attention le 5.000 m de son compagnon de chambre Isaac Kimeli, finalement disqualifié après une splendide course. (Belga)