"Aujourd'hui nous avons pris la décision de retirer la CAN-2019 au Cameroun", a en effet lancé Ahmad Ahmad lors d'une conférence de presse, après plus de dix heures de réunion à huis clos. Il a ajouté qu'un "cabinet" allait être mis en place pour lancer un appel d'offres et "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année". Un délai de 21 jours a été accordé aux pays désireux de se porter candidat à l'organisation de la compétition. Il n'a pas été précisé si le Cameroun, entraîné par le duo néerlandais Clarence Seedorf - Patrick Kluivert, deuxième du Groupe B de la phase éliminatoire, restait qualifié d'office. Le Maroc, candidat malheureux à l'organisation du Mondial-2026 (attribué au trio USA/Mexique/Canada), qui a la capacité d'accueillir vingt-quatre équipes, est régulièrement cité par les médias comme possible postulant. L'Afrique du Sud, seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (en 2010), fait également partie des candidats potentiels. L'Egypte a d'ores et déjà annoncé vendredi soir qu'elle ne postulerait pas. "Il y a un consensus pour que le Maroc accueille la compétition", a déclaré Magdi Abdel Ghani, membre du conseil d'administration de la Fédération. (Belga)

"Aujourd'hui nous avons pris la décision de retirer la CAN-2019 au Cameroun", a en effet lancé Ahmad Ahmad lors d'une conférence de presse, après plus de dix heures de réunion à huis clos. Il a ajouté qu'un "cabinet" allait être mis en place pour lancer un appel d'offres et "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année". Un délai de 21 jours a été accordé aux pays désireux de se porter candidat à l'organisation de la compétition. Il n'a pas été précisé si le Cameroun, entraîné par le duo néerlandais Clarence Seedorf - Patrick Kluivert, deuxième du Groupe B de la phase éliminatoire, restait qualifié d'office. Le Maroc, candidat malheureux à l'organisation du Mondial-2026 (attribué au trio USA/Mexique/Canada), qui a la capacité d'accueillir vingt-quatre équipes, est régulièrement cité par les médias comme possible postulant. L'Afrique du Sud, seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (en 2010), fait également partie des candidats potentiels. L'Egypte a d'ores et déjà annoncé vendredi soir qu'elle ne postulerait pas. "Il y a un consensus pour que le Maroc accueille la compétition", a déclaré Magdi Abdel Ghani, membre du conseil d'administration de la Fédération. (Belga)