Sportspress donne en exemple la communication du RSC Anderlecht, qui a annoncé la semaine dernière son nouvel organigramme dans une vidéo diffusée sur la chaîne YouTube du club.

L'association professionnelle belge des journalistes sportifs a aussi pointé le Standard du doigt à la suite de l'interview du président liégeois Bruno Venanzi sur Standard-TV.

Cette crainte est formulée par Sportspresse alors que Michel Preud'homme doit s'exprimer à propos de son avenir en tant qu'entraîneur des Rouches sur le coup de 18 heures, toujours sur Standard-TV.

Sportspress regrette qu'aucun échange avec la presse ne soit possible, tant par visioconférence que par conférence de presse classique, qui peut se tenir dans le respect des consignes liées au coronavirus, comme cela a été le cas lors de la présentation de Felice Mazzu à l'Union Saint-Gilloise par exemple.

"Sportspress s'inquiète de telles pratiques", a écrit l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs dans son communiqué. "La liberté de la presse est plus large que la consultation d'une vidéo maison."

Sportspress donne en exemple la communication du RSC Anderlecht, qui a annoncé la semaine dernière son nouvel organigramme dans une vidéo diffusée sur la chaîne YouTube du club. L'association professionnelle belge des journalistes sportifs a aussi pointé le Standard du doigt à la suite de l'interview du président liégeois Bruno Venanzi sur Standard-TV. Cette crainte est formulée par Sportspresse alors que Michel Preud'homme doit s'exprimer à propos de son avenir en tant qu'entraîneur des Rouches sur le coup de 18 heures, toujours sur Standard-TV. Sportspress regrette qu'aucun échange avec la presse ne soit possible, tant par visioconférence que par conférence de presse classique, qui peut se tenir dans le respect des consignes liées au coronavirus, comme cela a été le cas lors de la présentation de Felice Mazzu à l'Union Saint-Gilloise par exemple."Sportspress s'inquiète de telles pratiques", a écrit l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs dans son communiqué. "La liberté de la presse est plus large que la consultation d'une vidéo maison."