"Ma préparation pour le Tour a été perturbée et c'est vraiment dommage", reconnaît-il. "Je n'ai plus de douleurs ni de problèmes structurels, sinon je n'aurais pas pris le départ de ce Tour de France. Ma condition de base n'a pas été affectée. L'étape de vendredi arrive peut-être trop tôt pour avoir une chance de porter le maillot jaune. Je vais tout donner." Le coureur n'a pas dissimulé son plaisir de rouler sur les routes de son pays pour entamer ce Tour. "Le cyclisme est vivant au Danemark", explique-t-il. "Je pense que chaque Danois a un vélo. A Copenhague, il y a encore plus de vélos que de voitures.". (Belga)

"Ma préparation pour le Tour a été perturbée et c'est vraiment dommage", reconnaît-il. "Je n'ai plus de douleurs ni de problèmes structurels, sinon je n'aurais pas pris le départ de ce Tour de France. Ma condition de base n'a pas été affectée. L'étape de vendredi arrive peut-être trop tôt pour avoir une chance de porter le maillot jaune. Je vais tout donner." Le coureur n'a pas dissimulé son plaisir de rouler sur les routes de son pays pour entamer ce Tour. "Le cyclisme est vivant au Danemark", explique-t-il. "Je pense que chaque Danois a un vélo. A Copenhague, il y a encore plus de vélos que de voitures.". (Belga)