Cette décision, annoncée par plusieurs médias italiens et confirmée par la ligue à l'AFP, a été adoptée lors d'une assemblée générale de la ligue convoquée en urgence au lendemain d'un appel du Premier ministre Mario Draghi à son président Gabriele Gravina pour que l'organisation prenne des mesures dans la lutte contre le regain des contaminations au Covid-19 dans la péninsule, dû au variant Omicron. Les matches programmés dimanche, Roma-Juventus et Inter-Lazio, se joueront en revanche à une capacité réduite à seulement 50%, tout comme le match de Supercoupe Inter-Juve prévu mercredi à San Siro. Contrairement à l'Allemagne ou aux Pays-Bas, où le huis clos a prévalu, la Serie A a préféré opter pour le compromis adopté en France. Avec cette mesure, la Serie A évite ainsi le risque d'une intervention directe du gouvernement, qui aurait pu décider que les matches se jouent sans spectateur. Cette mesure sera valable jusqu'au 23 janvier, et son éventuelle prolongation sera évaluée lors de la reprise du championnat en fonction de l'évolution de la courbe des contaminations, selon le quotidien Il Corriere della Sera. Le gouvernement italien, confronté à des contaminations au Covid-19 en forte hausse, a décidé mercredi d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de cinquante ans. La péninsule a enregistré ces derniers jours des nombres élevés de nouveaux cas positifs : plus de 197.000 samedi, plus de 108.000 vendredi et plus de 219.000 jeudi. Au total, plus de 1,8 million de personnes sont actuellement positives en Italie. Premier pays européen durement touché par la pandémie, l'Italie a enregistré plus de 138.000 morts depuis début 2020. (Belga)

Cette décision, annoncée par plusieurs médias italiens et confirmée par la ligue à l'AFP, a été adoptée lors d'une assemblée générale de la ligue convoquée en urgence au lendemain d'un appel du Premier ministre Mario Draghi à son président Gabriele Gravina pour que l'organisation prenne des mesures dans la lutte contre le regain des contaminations au Covid-19 dans la péninsule, dû au variant Omicron. Les matches programmés dimanche, Roma-Juventus et Inter-Lazio, se joueront en revanche à une capacité réduite à seulement 50%, tout comme le match de Supercoupe Inter-Juve prévu mercredi à San Siro. Contrairement à l'Allemagne ou aux Pays-Bas, où le huis clos a prévalu, la Serie A a préféré opter pour le compromis adopté en France. Avec cette mesure, la Serie A évite ainsi le risque d'une intervention directe du gouvernement, qui aurait pu décider que les matches se jouent sans spectateur. Cette mesure sera valable jusqu'au 23 janvier, et son éventuelle prolongation sera évaluée lors de la reprise du championnat en fonction de l'évolution de la courbe des contaminations, selon le quotidien Il Corriere della Sera. Le gouvernement italien, confronté à des contaminations au Covid-19 en forte hausse, a décidé mercredi d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de cinquante ans. La péninsule a enregistré ces derniers jours des nombres élevés de nouveaux cas positifs : plus de 197.000 samedi, plus de 108.000 vendredi et plus de 219.000 jeudi. Au total, plus de 1,8 million de personnes sont actuellement positives en Italie. Premier pays européen durement touché par la pandémie, l'Italie a enregistré plus de 138.000 morts depuis début 2020. (Belga)