Dans un communiqué publié mercredi sur son site, la CDAF confirme qu'elle "a reçu des informations concernant des allégations de violations potentielles des règles antidopage et a demandé au prestataire de service de renseignements Sportradar de mener des recherches supplémentaires sur les allégations afin de compléter les dossiers de la CADF". Après "un examen minutieux des éléments disponibles", la CDAF indique qu'elle "n'a pas soumis le rapport à l'UCI pour l'ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre des personnes ou de l'équipe en question". La CADF "regrette profondément" que le rapport - partagé "dans la plus stricte confidentialité et de manière sécurisée" avec une sélection d'organismes antidopage et d'agences concernées - ait fait l'objet d'une fuite et affirme qu'une enquête est en cours pour comprendre comment le dossier a été rendu public. Dimanche soir, des médias danois et norvégiens avaient rapporté l'existence d'un "rapport secret" qui révèle des contacts entre Fuglsang, dernier vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, Lutsenko et le sulfureux docteur Ferrari, suspendu à vie en 2012 pour son rôle dans le programme de dopage de Lance Armstrong. Fuglsang et l'équipe Astana avait rapidement démenti toute collaboration avec le médecin italien, lequel avait qualifié les informations de "canular". (Belga)

Dans un communiqué publié mercredi sur son site, la CDAF confirme qu'elle "a reçu des informations concernant des allégations de violations potentielles des règles antidopage et a demandé au prestataire de service de renseignements Sportradar de mener des recherches supplémentaires sur les allégations afin de compléter les dossiers de la CADF". Après "un examen minutieux des éléments disponibles", la CDAF indique qu'elle "n'a pas soumis le rapport à l'UCI pour l'ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre des personnes ou de l'équipe en question". La CADF "regrette profondément" que le rapport - partagé "dans la plus stricte confidentialité et de manière sécurisée" avec une sélection d'organismes antidopage et d'agences concernées - ait fait l'objet d'une fuite et affirme qu'une enquête est en cours pour comprendre comment le dossier a été rendu public. Dimanche soir, des médias danois et norvégiens avaient rapporté l'existence d'un "rapport secret" qui révèle des contacts entre Fuglsang, dernier vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, Lutsenko et le sulfureux docteur Ferrari, suspendu à vie en 2012 pour son rôle dans le programme de dopage de Lance Armstrong. Fuglsang et l'équipe Astana avait rapidement démenti toute collaboration avec le médecin italien, lequel avait qualifié les informations de "canular". (Belga)