Dix côtes sont au programme de l'épreuve bruxelloise, qui sera disputée le dimanche et non plus le samedi. Après le départ du parc du Cinquantenaire, le peloton prendra la direction de la Druivenstreek, où les premières difficultés arriveront après seulement 15 km. Il passera ensuite la frontière linguistique en direction du Hainaut. Plusieurs difficultés y seront également au programme, dont la rue de Ronquières. Après ce passage en territoire wallon, le peloton reprendra la direction de Bruxelles. À environ 40 km de l'arrivée, en plein final, il passera par Beersel pour y affronter l'Alsemberg, le Bruine Put et le Menisberg. La dernière ascension, le Keperenberg à Dilbeek, sera située à 13 km de l'arrivée sur la Place de la Belgique, où l'on connaîtra le nom de celui qui succédera succèdera à l'Australien Caleb Ewan au palmarès. "Un départ dans le parc du Cinquantenaire et une arrivée à l'Atomium, y a-t-il décor plus prestigieux que la Ville de Bruxelles pour cette course exceptionnelle qu'est la Brussels Cycling Classic ?", déclare l'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles Benoît Hellings. "C'est toujours un plaisir pour nous d'accueillir les coureurs. Ils font rêver nos enfants et les poussent à se dépasser. L'accueil réservé à la Brussels Cycling Classic s'annonce en outre plus chaleureux qu'à l'accoutumée, dans une ville où le vélo a pris une place prépondérante à la suite des mesures de sécurité". Neuf équipes WorldTour seront présentes au départ, ainsi que dix formations continentales pro et trois équipes continentales. (Belga)

Dix côtes sont au programme de l'épreuve bruxelloise, qui sera disputée le dimanche et non plus le samedi. Après le départ du parc du Cinquantenaire, le peloton prendra la direction de la Druivenstreek, où les premières difficultés arriveront après seulement 15 km. Il passera ensuite la frontière linguistique en direction du Hainaut. Plusieurs difficultés y seront également au programme, dont la rue de Ronquières. Après ce passage en territoire wallon, le peloton reprendra la direction de Bruxelles. À environ 40 km de l'arrivée, en plein final, il passera par Beersel pour y affronter l'Alsemberg, le Bruine Put et le Menisberg. La dernière ascension, le Keperenberg à Dilbeek, sera située à 13 km de l'arrivée sur la Place de la Belgique, où l'on connaîtra le nom de celui qui succédera succèdera à l'Australien Caleb Ewan au palmarès. "Un départ dans le parc du Cinquantenaire et une arrivée à l'Atomium, y a-t-il décor plus prestigieux que la Ville de Bruxelles pour cette course exceptionnelle qu'est la Brussels Cycling Classic ?", déclare l'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles Benoît Hellings. "C'est toujours un plaisir pour nous d'accueillir les coureurs. Ils font rêver nos enfants et les poussent à se dépasser. L'accueil réservé à la Brussels Cycling Classic s'annonce en outre plus chaleureux qu'à l'accoutumée, dans une ville où le vélo a pris une place prépondérante à la suite des mesures de sécurité". Neuf équipes WorldTour seront présentes au départ, ainsi que dix formations continentales pro et trois équipes continentales. (Belga)