Les deux équipes ont obtenu les mêmes résultats en septembre (une victoire en Ligue des Nations et un partage en amical), mais les Diables Rouges ont réalisé cela contre des équipes mieux classés. Les troupes de Martinez ont effet battu la Suisse (8e) et partagé contre les Pays-Bas (17e) alors que les champions du monde se sont imposés contre l'Allemagne (12e) et ont été accrochés par l'Islande (36e). De quoi offrir un très léger avantage à la Belgique dans le complexe modèle de calcul mis au point par la FIFA. En septembre, la différence était de 0,13 point en faveur des Diables Rouges, l'arrondi remettant les deux équipes à égalité.

La Belgique pointait au 3e rang avant la Coupe du monde, derrière l'Allemagne et le Brésil. La 3e place obtenue en Russie a permis aux Diables de Roberto Martinez de grimper à la 2e place, à 3 points de la France, championne du monde, au classement du mois d'août.

La Belgique, qui avait plongé jusqu'à la 71e place en juin 2007, avait déjà occupé la 1ere place de novembre 2015 à avril 2016, alors que Marc Wilmots était à la tête de la sélection.

Les deux équipes ont obtenu les mêmes résultats en septembre (une victoire en Ligue des Nations et un partage en amical), mais les Diables Rouges ont réalisé cela contre des équipes mieux classés. Les troupes de Martinez ont effet battu la Suisse (8e) et partagé contre les Pays-Bas (17e) alors que les champions du monde se sont imposés contre l'Allemagne (12e) et ont été accrochés par l'Islande (36e). De quoi offrir un très léger avantage à la Belgique dans le complexe modèle de calcul mis au point par la FIFA. En septembre, la différence était de 0,13 point en faveur des Diables Rouges, l'arrondi remettant les deux équipes à égalité. La Belgique pointait au 3e rang avant la Coupe du monde, derrière l'Allemagne et le Brésil. La 3e place obtenue en Russie a permis aux Diables de Roberto Martinez de grimper à la 2e place, à 3 points de la France, championne du monde, au classement du mois d'août. La Belgique, qui avait plongé jusqu'à la 71e place en juin 2007, avait déjà occupé la 1ere place de novembre 2015 à avril 2016, alors que Marc Wilmots était à la tête de la sélection.