Comme ce fut le cas au début du mois dernier lors du Final Four de la Ligue des Nations dans la ville de Turin, la première place des Diables Rouges au classement FIFA était en danger cette semaine à l'occasion du dernier tour des qualifications pour la Coupe du monde 2022.

En octobre, la Belgique avait été sauvée par un match nul du Brésil en Colombie (0-0) dans le cadre des qualifications sud-américaines du Mondial. L'avance s'est toutefois réduite à douze points à cette occasion. Grâce à la victoire 1-0 des Brésiliens à domicile contre les Colombiens vendredi dernier, elle n'est plus que six points. Les Diables Rouges se sont également imposés un jour plus tard, mais cette victoire à domicile contre l'Estonie (FIFA 105) rapporte moins de points dans l'algorithme complexe de la Fédération internationale de football.

Vu leur match nul contre le pays de Galles, les Diables rouges pouvaient éventuellement perdre leur première place en cas de victoire du Brésil en Argentine. Mais la Seleçao a dû se contenter d'un match nul et vierge chez son éternel rival du continent sudaméricain.

Les Diables Rouges occupent la première place du classement FIFA depuis le 20 septembre 2018. De novembre 2015 à mars 2016, cet honneur leur est également revenu. Cette décision a été accueillie avec mépris ici et là, car l'armoire à trophées de la "génération dorée" est toujours vide et les chances de succès avec le groupe de joueurs vieillissants sont de plus en plus minces.

Tant sous Roberto Martinez que sous son prédécesseur Marc Wilmots, les Belges n'ont pas réussi à récolter les fruits de leur talent. À trois reprises (Coupe du monde 2014, Championnat d'Europe 2016 et Championnat d'Europe 2020), les quarts de finale ont marqué la fin de leur parcours dans un tournoi majeur.

Il y a trois ans, la troisième place à la Coupe du monde en Russie fut le meilleur résultat jamais obtenu par le onze national belge (sans tenir compte de la victoire aux JO d'Anvers en 1920).

La Ligue des Nations s'est terminée le mois dernier par deux défaites et une décevante quatrième place, malgré une brillante première mi-temps contre la France en demi-finales. Le prochain classement sera annoncé le 25 novembre, après quoi il n'y aura plus de matches internationaux jusqu'en mars de l'année prochaine.

Le tirage au sort de la Coupe du monde aura lieu le 1er avril à Doha, la capitale qatarie. La Belgique sera donc logiquement parmi les têtes série. Ce statut est réservé au pays organisateur et aux sept pays les mieux classés au classement de la FIFA.

Comme ce fut le cas au début du mois dernier lors du Final Four de la Ligue des Nations dans la ville de Turin, la première place des Diables Rouges au classement FIFA était en danger cette semaine à l'occasion du dernier tour des qualifications pour la Coupe du monde 2022.En octobre, la Belgique avait été sauvée par un match nul du Brésil en Colombie (0-0) dans le cadre des qualifications sud-américaines du Mondial. L'avance s'est toutefois réduite à douze points à cette occasion. Grâce à la victoire 1-0 des Brésiliens à domicile contre les Colombiens vendredi dernier, elle n'est plus que six points. Les Diables Rouges se sont également imposés un jour plus tard, mais cette victoire à domicile contre l'Estonie (FIFA 105) rapporte moins de points dans l'algorithme complexe de la Fédération internationale de football.Vu leur match nul contre le pays de Galles, les Diables rouges pouvaient éventuellement perdre leur première place en cas de victoire du Brésil en Argentine. Mais la Seleçao a dû se contenter d'un match nul et vierge chez son éternel rival du continent sudaméricain. Les Diables Rouges occupent la première place du classement FIFA depuis le 20 septembre 2018. De novembre 2015 à mars 2016, cet honneur leur est également revenu. Cette décision a été accueillie avec mépris ici et là, car l'armoire à trophées de la "génération dorée" est toujours vide et les chances de succès avec le groupe de joueurs vieillissants sont de plus en plus minces. Tant sous Roberto Martinez que sous son prédécesseur Marc Wilmots, les Belges n'ont pas réussi à récolter les fruits de leur talent. À trois reprises (Coupe du monde 2014, Championnat d'Europe 2016 et Championnat d'Europe 2020), les quarts de finale ont marqué la fin de leur parcours dans un tournoi majeur. Il y a trois ans, la troisième place à la Coupe du monde en Russie fut le meilleur résultat jamais obtenu par le onze national belge (sans tenir compte de la victoire aux JO d'Anvers en 1920). La Ligue des Nations s'est terminée le mois dernier par deux défaites et une décevante quatrième place, malgré une brillante première mi-temps contre la France en demi-finales. Le prochain classement sera annoncé le 25 novembre, après quoi il n'y aura plus de matches internationaux jusqu'en mars de l'année prochaine. Le tirage au sort de la Coupe du monde aura lieu le 1er avril à Doha, la capitale qatarie. La Belgique sera donc logiquement parmi les têtes série. Ce statut est réservé au pays organisateur et aux sept pays les mieux classés au classement de la FIFA.