Un déplacement qui aurait eu toutes les allures du match piège si la qualification était en jeu. Mais les troupes de Roberto Martinez ont déjà validé leur ticket pour la Russie. Cette rencontre n'est pas dénuée d'intérêt pour autant, loin de là. Roberto Martinez l'a constamment rappelé en conférence de presse: il veut figurer parmi les têtes de série du tirage au sort, prévu le 1er décembre à Moscou.

Ce privilège appartiendra aux sept qualifiés les mieux classés au ranking FIFA, la Russie, pays organisateur, étant assurée d'être dans le pot 1. Actuellement, la Belgique pointe en cinquième position. Deux victoires et la place dans le pot 1 est assurée. Avec un quatre sur six, le statut de tête de série est toujours possible, mais dépendra des résultats des équipes qui suivent au classement mondial.

Contre la Bosnie-Herzégovine, les Diables Rouges seront privés de trois titulaires: les blessés Vincent Kompany et Romelu Lukaku ainsi que le suspendu Axel Witsel.

Les Bosniens aussi comptent un absent de marque, leur meneur de jeu Miralem Pjanic, blessé.

Quel que soit le résultat, ce match aura une saveur particulière pour Jan Vertonghen. Un peu plus de dix ans après ses débuts contre le Portugal, le défenseur rejoindra Jan Ceulemans comme détenteur du record de matches avec les Diables Rouges, 96.

Lors de leur dernière visite en Bosnie-Herzégovine, en octobre 2014, les Diables Rouges avaient arraché un partage 1-1. Le buteur belge n'était autre que Radja Nainggolan, non repris par Martinez pour la deuxième fois consécutive.

La rencontre se jouera au stade Grbavica de Sarajevo (20.841 places) et non au bouillant Bilino Polje de Zenica, suspendu pour un match par l'UEFA après la multiplication d'incidents.

Un déplacement qui aurait eu toutes les allures du match piège si la qualification était en jeu. Mais les troupes de Roberto Martinez ont déjà validé leur ticket pour la Russie. Cette rencontre n'est pas dénuée d'intérêt pour autant, loin de là. Roberto Martinez l'a constamment rappelé en conférence de presse: il veut figurer parmi les têtes de série du tirage au sort, prévu le 1er décembre à Moscou. Ce privilège appartiendra aux sept qualifiés les mieux classés au ranking FIFA, la Russie, pays organisateur, étant assurée d'être dans le pot 1. Actuellement, la Belgique pointe en cinquième position. Deux victoires et la place dans le pot 1 est assurée. Avec un quatre sur six, le statut de tête de série est toujours possible, mais dépendra des résultats des équipes qui suivent au classement mondial. Contre la Bosnie-Herzégovine, les Diables Rouges seront privés de trois titulaires: les blessés Vincent Kompany et Romelu Lukaku ainsi que le suspendu Axel Witsel. Les Bosniens aussi comptent un absent de marque, leur meneur de jeu Miralem Pjanic, blessé. Quel que soit le résultat, ce match aura une saveur particulière pour Jan Vertonghen. Un peu plus de dix ans après ses débuts contre le Portugal, le défenseur rejoindra Jan Ceulemans comme détenteur du record de matches avec les Diables Rouges, 96. Lors de leur dernière visite en Bosnie-Herzégovine, en octobre 2014, les Diables Rouges avaient arraché un partage 1-1. Le buteur belge n'était autre que Radja Nainggolan, non repris par Martinez pour la deuxième fois consécutive. La rencontre se jouera au stade Grbavica de Sarajevo (20.841 places) et non au bouillant Bilino Polje de Zenica, suspendu pour un match par l'UEFA après la multiplication d'incidents.