Choisies comme partenaires par la France vice-championne d'Europe en titre, les Belgian Cats savent déjà qu'elles joueront à Strasbourg au Rhenus Sport d'une capacité de 6.100 places. Les Belges sont têtes de série tout comme la France, qui jouera aussi à Strasbourg bien sûr où deux groupes, deux matches de barrage (8es de finale) et deux quarts de finale sont organisés, l'Espagne et la Serbie. Les Espagnoles, championnes d'Europe en titre, joueront à Valence et ont choisi comme partenaire la Slovaquie. Valence accueille aussi deux groupes, deux matches de barrage et deux quarts de finale ainsi que la phase finale. Dans le pot 2, la Belgique veillera surtout à éviter la Russie et la Suède. La Slovénie et l'Italie ne sont pas des cadeaux non plus, comme personne d'ailleurs dans un championnat d'Europe qui regroupe 16 pays (pour 24 chez les messieurs). La Turquie dans le pot 3 est le plus dangereux adversaire, mais là aussi, méfiance si la Belgique croise la Biélorussie, la Tchèque et le Monténégro. Enfin, les pays du pot 4 ne sont en rien des clients. Croatie, Bosnie-Herzégovine et Grèce sont des adversaires potentiels pour les Belges, mais pas la Slovaquie, donc, qui jouera à Valence, au Pavillon municipal de Font de San Luis d'une capacité de 8.200 places. Restera à voir d'ici là comment l'évolution de la situation sanitaire permettra ou non et dans quelles mesures la présence du public. Le premier de chacun des quatre groupes se qualifient pour les quarts de finale, les 2es et 3es de poule s'affrontent en barrage pour rejoindre le top 8 à leur tour. La Belgique avait pris la médaille de bronze à l'Euro 2017 à Prague, après dix ans d'absence en phase finale et fut 5e de l'Euro 2019 à Belgrade. Ce championnat d'Europe permettra aux six premiers de décrocher un billet pour les tournois de qualifications, en février prochain, en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie. Lundi aussi devrait être connu l'organisateur du championnat d'Europe 2023. Le mois dernier, les Belgian Cats avaient pris connaissance aussi de leurs adversaires en phase de groupes des Jeux Olympiques de Tokyo (où le plateau est encore plus petit avec 12 pays). L'Australie, la Chine et Porto Rico se dresseront sur la route des joueuses de Philip Mestdagh à partir du 27 juillet pour les Belgian Cats. (Belga)

Choisies comme partenaires par la France vice-championne d'Europe en titre, les Belgian Cats savent déjà qu'elles joueront à Strasbourg au Rhenus Sport d'une capacité de 6.100 places. Les Belges sont têtes de série tout comme la France, qui jouera aussi à Strasbourg bien sûr où deux groupes, deux matches de barrage (8es de finale) et deux quarts de finale sont organisés, l'Espagne et la Serbie. Les Espagnoles, championnes d'Europe en titre, joueront à Valence et ont choisi comme partenaire la Slovaquie. Valence accueille aussi deux groupes, deux matches de barrage et deux quarts de finale ainsi que la phase finale. Dans le pot 2, la Belgique veillera surtout à éviter la Russie et la Suède. La Slovénie et l'Italie ne sont pas des cadeaux non plus, comme personne d'ailleurs dans un championnat d'Europe qui regroupe 16 pays (pour 24 chez les messieurs). La Turquie dans le pot 3 est le plus dangereux adversaire, mais là aussi, méfiance si la Belgique croise la Biélorussie, la Tchèque et le Monténégro. Enfin, les pays du pot 4 ne sont en rien des clients. Croatie, Bosnie-Herzégovine et Grèce sont des adversaires potentiels pour les Belges, mais pas la Slovaquie, donc, qui jouera à Valence, au Pavillon municipal de Font de San Luis d'une capacité de 8.200 places. Restera à voir d'ici là comment l'évolution de la situation sanitaire permettra ou non et dans quelles mesures la présence du public. Le premier de chacun des quatre groupes se qualifient pour les quarts de finale, les 2es et 3es de poule s'affrontent en barrage pour rejoindre le top 8 à leur tour. La Belgique avait pris la médaille de bronze à l'Euro 2017 à Prague, après dix ans d'absence en phase finale et fut 5e de l'Euro 2019 à Belgrade. Ce championnat d'Europe permettra aux six premiers de décrocher un billet pour les tournois de qualifications, en février prochain, en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie. Lundi aussi devrait être connu l'organisateur du championnat d'Europe 2023. Le mois dernier, les Belgian Cats avaient pris connaissance aussi de leurs adversaires en phase de groupes des Jeux Olympiques de Tokyo (où le plateau est encore plus petit avec 12 pays). L'Australie, la Chine et Porto Rico se dresseront sur la route des joueuses de Philip Mestdagh à partir du 27 juillet pour les Belgian Cats. (Belga)