"Faire cette sélection a été très compliqué", a d'emblée dit Rik Verbrugghe. "Beaucoup de coureurs ont démontré qu'ils étaient prêts pour ces Mondiaux. Les cinq déjà sélectionnés ont tous mérité leur sélection." La Belgique faisant partie du top-10 mondial, elle a le droit d'aligner huit coureurs au départ de la course prévue le dimanche 29 et longue de 285 kilomètres. Les trois noms restants seront dévoilés lundi 16 septembre, après le Tour d'Espagne (15/09) et les GP de Québec (13/09) et de Montréal (15/09). "Les deux courses canadiennes sont assez similaires au parcours dans le Yorkshire. Cela va me donner de bonnes indications", a expliqué le sélectionneur national. "J'ai déjà pris contact avec les coureurs concernés. Ils doivent maintenant me convaincre." Rik Verbrugghe a assuré qu'il prendra encore deux coureurs capables de s'imposer et un équipier. "Nous avons un bloc très fort et c'est là-dessus que nous devons nous baser. Il faudra avec huit coureurs capables de rouler ensemble et ce critère entrera en ligne de compte", a-t-il assuré. Sur un tracé qui devrait convenir aux coureurs de classiques flandriennes, Verbrugghe aura l'embarras du choix au moment de compléter son escouade. De nombreux coureurs peuvent en effet prétendre à être au départ. Pour le contre-la-montre, la Belgique sera représentée par Victor Campenaerts (Lotto Soudal), détenteur du record de l'heure, ainsi que par Remco Evenepoel, qualifié d'office après son titre de champion d'Europe de l'exercice, et Yves Lampaert, équipiers chez Deceuninck-Quick Step. (Belga)