Le Portugal termine en tête et est promu en Super Ligue, tandis que les quatre derniers (la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie et la Lituanie) sont relégués à l'échelon inférieur. Le Portugal s'est imposé avec 302 points devant la Biélorussie (281), la Norvège (269), les Pays-Bas (259), la Turquie (245) et la Belgique (241). Première nation reléguée, la Roumanie termine avec 225,50 points. Neuvième à l'issue de la dernière journée, l'équipe belge a gagné trois places au classement dimanche, et assuré son maintien, grâce à la victoire d'Isaac Kimeli sur 3000 m et aux 2e places de Philip Milanov au disque (64m73), de Ben Broeders à la perche (5m46) et de Claire Orcel au saut en hauteur (1m90). Fanny Smets a terminé 4e du saut à la perche féminin avec un nouveau record de Belgique indoor (4m36). Les Belgian Tornados (Alexander Doom, Asamti Badji, Camille Snyders et Jonathan Sacoor) ont également pris la 2e place du 4x400 m masculin en 3:08.96, tandis que les Belgian Cheetahs (Paulien Couckuyt, Camille Laus, Kiné Gaye et Renée Eykens) n'ont pu faire mieux qu'une 10e place sur le 4x400 m féminin en 3:37.57. Les Belges ont terminé 3e sur 200 m avec Imke Vervaert (23.90) chez les dames et Robin Vanderbemden (21.08) chez les messieurs. L'équipe belge est arrivée en Norvège privée de ses valeurs sûres que sont Nafissatou Thiam et Cynthia Bolingo, blessées, d'une part, et les frères Borlée d'autre part. La Belgique avait terminé 9e de la précédente édition de la Coupe d'Europe par équipes nationales en 2017 à Vaasa, en Finlande. (Belga)