Elles effacent des tablettes de plus de cinq secondes les 4:28.371 établis le 11 novembre 2017 par Annelies Dom, Lotte Kopecky, Saartje Vandenbroucke et Jolien D'hoore lors de la manche de Coupe du monde de Manchester. Les Néo-Zélandaises, qui avaient devancé nos représentantes en 4:18.967, ont ensuite battu les Canadiennes en finale (4:16.028). (Belga)

Elles effacent des tablettes de plus de cinq secondes les 4:28.371 établis le 11 novembre 2017 par Annelies Dom, Lotte Kopecky, Saartje Vandenbroucke et Jolien D'hoore lors de la manche de Coupe du monde de Manchester. Les Néo-Zélandaises, qui avaient devancé nos représentantes en 4:18.967, ont ensuite battu les Canadiennes en finale (4:16.028). (Belga)