"Le sport professionnel demande d'accompagner les jeunes de plus en plus tôt", constate Freddy Tacheny, président de la Belgian Motorcycle Academy. "C'est le cas aussi en motocyclisme. Notre objectif est d'accompagner les jeunes le plus possible. Notre but ultime, c'est d'arriver à mettre en place un sport étude. Mais cela prend du temps. En attendant, nous prenons les devants en organisant des stages et du coaching. Plus de 150 heures sont programmées en 2021." Cette année, la BMA comprendra deux filières: une pour la vitesse pure et une nouvelle, pour la supermoto. L'an passé, sept jeunes avaient intégré la BMA. Ils sont six à poursuivre l'aventure pour une deuxième année: Romain Even (7 ans), Tom Rolin (11 ans), Loris Dekkers (13 ans), Evan Gourmet (14 ans), Lorenz Luciano (16 ans) et Noa Cuypers (16 ans). A l'issue d'une journée de sélection, six jeunes peuvent intégrer l'académie en 2021, portant le total à douze académiciens: Valentin Durand (10 ans), Mattia Maimonte (10 ans), Willem Thijs (13 ans), Yanis Starck (14 ans), Troy Carpels (16 ans) et Chiara D'Addario (16 ans), seule fille de cette cuvée de jeunes talents. Des talents qui viennent de tout le pays, car la BMA a "un objectif national", souligne Didier Frérot, Fédération Motocycliste Wallonne de Belgique. Lorenz Luciano et Noa Cuypers participeront à la Northern Talent Cup, une compétition réservée aux pilotes de 15 à 17 ans et organisée par la Dorna, le promoteur du championnat du monde de MotoGP. Luciano a fini deuxième au classement final de la Northern Talent Cup, manquant ainsi de peu la promotion directe en Red Bull MotoGP Rookies Cup, dont les courses sont disputées en marge de plusieurs manches du championnat du monde de vitesse pure, réservée au champion. La BMA compte engager aussi deux pilotes dans la nouvelle série lancée par la Dorna réservée aux pilotes de 10 à 14 ans. "Nous voulons prendre le train dès le début, nous aurons une présence là où il sera possible de s'aligner", résume Freddy Tachény. Parmi les nouveautés de 2021, l'arrivée dans l'encadrement de Xavier Siméon, qui disputera cette saison le championnat d'endurance. "Comme il a dû choisir entre le championnat d'endurance et celui électrique, cela lui donnait du temps par rapport à son programme initial. Nous lui avons proposé de partager son expérience avec les plus jeunes", explique Tachény. "Xavier est très excité à cette idée-là. Il est très heureux de pouvoir contribuer tout en étant, espérons-le, en lice pour le titre de champion du monde en endurance. Il sera parmi ceux qui vont pouvoir aider les pilotes à affronter leurs problématiques de pilote." (Belga)

"Le sport professionnel demande d'accompagner les jeunes de plus en plus tôt", constate Freddy Tacheny, président de la Belgian Motorcycle Academy. "C'est le cas aussi en motocyclisme. Notre objectif est d'accompagner les jeunes le plus possible. Notre but ultime, c'est d'arriver à mettre en place un sport étude. Mais cela prend du temps. En attendant, nous prenons les devants en organisant des stages et du coaching. Plus de 150 heures sont programmées en 2021." Cette année, la BMA comprendra deux filières: une pour la vitesse pure et une nouvelle, pour la supermoto. L'an passé, sept jeunes avaient intégré la BMA. Ils sont six à poursuivre l'aventure pour une deuxième année: Romain Even (7 ans), Tom Rolin (11 ans), Loris Dekkers (13 ans), Evan Gourmet (14 ans), Lorenz Luciano (16 ans) et Noa Cuypers (16 ans). A l'issue d'une journée de sélection, six jeunes peuvent intégrer l'académie en 2021, portant le total à douze académiciens: Valentin Durand (10 ans), Mattia Maimonte (10 ans), Willem Thijs (13 ans), Yanis Starck (14 ans), Troy Carpels (16 ans) et Chiara D'Addario (16 ans), seule fille de cette cuvée de jeunes talents. Des talents qui viennent de tout le pays, car la BMA a "un objectif national", souligne Didier Frérot, Fédération Motocycliste Wallonne de Belgique. Lorenz Luciano et Noa Cuypers participeront à la Northern Talent Cup, une compétition réservée aux pilotes de 15 à 17 ans et organisée par la Dorna, le promoteur du championnat du monde de MotoGP. Luciano a fini deuxième au classement final de la Northern Talent Cup, manquant ainsi de peu la promotion directe en Red Bull MotoGP Rookies Cup, dont les courses sont disputées en marge de plusieurs manches du championnat du monde de vitesse pure, réservée au champion. La BMA compte engager aussi deux pilotes dans la nouvelle série lancée par la Dorna réservée aux pilotes de 10 à 14 ans. "Nous voulons prendre le train dès le début, nous aurons une présence là où il sera possible de s'aligner", résume Freddy Tachény. Parmi les nouveautés de 2021, l'arrivée dans l'encadrement de Xavier Siméon, qui disputera cette saison le championnat d'endurance. "Comme il a dû choisir entre le championnat d'endurance et celui électrique, cela lui donnait du temps par rapport à son programme initial. Nous lui avons proposé de partager son expérience avec les plus jeunes", explique Tachény. "Xavier est très excité à cette idée-là. Il est très heureux de pouvoir contribuer tout en étant, espérons-le, en lice pour le titre de champion du monde en endurance. Il sera parmi ceux qui vont pouvoir aider les pilotes à affronter leurs problématiques de pilote." (Belga)